2325 km sur un seul plein

Pour partager :

A l'occasion d'un défi interne, la Fusion hybride 2010 a battu le record mondial d'autonomie dans la catégorie des berlines essence de série avec 2325 km et une consommation moyenne de 2,9 litres au 100 km. Cette épreuve a également prouvé  que les techniques d'éco-conduite permettent de doubler l'autonomie estimée par l'EPA.

Référence : Ford Canada

Trouver une Ford Fusion à vendre sur autoExpert.ca

Les pilotes rompus aux techniques d’optimisation de l’autonomie, (telles que l’accélération en douceur et la conduite en roue libre à l’approche des feux rouges) sont parvenus à parcourir pas moins de 2325 km avec un seul plein, au cours d’un évènement caritatif organisé à Washington, D.C. et qui s’est terminé le 28 avril 2009.

Ils ont accompli cet exploit au volant d’une Ford Fusion Hybride 2010 strictement de série qui devient le véhicule de taille moyenne au meilleur rendement énergétique actuellement vendu en Amérique du Nord. Avec une consommation moyenne de 2,9 l/100 km, ils ont réussi à multiplier quasiment par deux l’autonomie homologuée.

Le « Fusion Hybride 1000 Mile Challenge » a débuté le samedi 25 avril à 8h15 à Mount Vernon, Virginie, et a pris fin le 28 avril à 5h37 sur le George Washington Parkway à Washington, D.C.

Après plus de 69 heures de conduite ininterrompue, la Fusion Hybride s’est arrêtée, à court d’essence, avec 2325 km indiqués au compteur, établissant ainsi un nouveau record d’autonomie dans la catégorie des berlines à essence de taille moyenne.

L’équipe chargée de relever ce défi qui comptait dans ses rangs Carl Edwards, un pilote de course, Wayne Gerdes, pionnier de l’éco-conduite, ainsi que plusieurs ingénieurs de la Ford Motor Company, a collecté plus de 8000 dollars en faveur de la Fondation pour la recherche sur le diabète juvénile (JDFR) en dépassant l’objectif de 1609 km (1000 miles) parcourus avec un seul plein d’essence. L’autonomie de la Fusion Hybride est officiellement estimée à environ 1125 km.

« Ce défi a non seulement démontré l’impressionnant rendement énergétique de la Fusion Hybride mais également prouvé que le style de conduite est l’un des éléments clés de la maximisation de son potentiel », a souligné Nancy Gioia, directrice des Technologies de mobilité durable et des programmes véhicules hybrides de Ford. « Le fait que nous soyons parvenus à collecter des fonds pour la JDRF tout en plaçant la barre encore plus haut en matière d’éco-conduite nous donne le sentiment d’être doublement récompensés de nos efforts. »

Maximisation de l'autonomie

Une équipe de sept pilotes s’est préparée à ce défi en se formant à certaines techniques de maximisation de l’autonomie, dont la plupart peuvent être utilisées au volant de n’importe quel véhicule pour en réduire la consommation. Ces dernières se sont avérées particulièrement utiles à bord de la Fusion Hybride qui permet de rouler en mode tout électrique jusqu’à une vitesse de 75 km/h.

Wayne Gerdes, fondateur de www.CleanMPG.com et ingénieur originaire de l’Illinois est l’inventeur du terme anglais « hypermiling » (« hyperkilométrage »). Celui-ci désigne l’ensemble des techniques de maximisation de l’autonomie. « Ces techniques vous incitent à réfléchir davantage à votre conduite car vous recherchez sans cesse des opportunités de maximisation de l’autonomie. Or, une conduite plus réfléchie est également une conduite plus sûre », explique Gil Portalatin, responsable des modèles hybrides de Ford.

A bord de la Fusion Hybride, les conducteurs doivent aussi veiller à bien gérer la charge de la batterie en recourant aux techniques de récupération d’énergie au freinage et de conduite en roue libre, ainsi qu’en équilibrant l’utilisation du moteur électrique et du moteur thermique en ville afin d’éviter tout gaspillage de carburant.

En outre, le combiné d’instruments de cette voiture permet aux conducteurs d’apprendre à optimiser les performances du système hybride.

Le défi

Durant environ trois jours et trois nuits, les membres de l’équipe « 1000 Mile Challenge » se sont relayés au volant de la Fusion Hybride tout au long de leur parcours jusqu’au coeur de la capitale américaine et dans ses environs.

L’itinéraire emprunté comportait des dénivelés et des routes aussi différentes que le George Washington Parkway, qui est relativement dégagé, et une avenue de 5 km en plein coeur de la ville ponctuée d’environ 30 feux tricolores.

« La Fusion Hybride est exceptionnelle », se réjouit Wayne Gerdes. « Lorsqu’aucune puissance d’accélération n’est nécessaire en ville, le moteur thermique s’arrête en douceur. Il n’existe aucun autre groupe propulseur hybride au monde offrant une telle efficacité. »

Carl Edwards, pilote pour Ford, s’est un temps éloigné du monde des courses de vitesse professionnelles pour prendre part au succès de l’équipe de la Fusion Hybride à Washington D.C. « J’ai pris beaucoup de plaisir à participer activement à ce défi. Le fait qu’il permette non seulement de faire découvrir la remarquable autonomie de la Fusion Hybride mais également d’aider une organisation caritative rend cet évènement encore plus particulier », explique Carl Edwards, dont l’équipe « 99 » a déjà recouru à des techniques d’économie de carburant pour remporter certaines courses. « Il ne fait aucun doute que la Fusion Hybride peut permettre aux conducteurs de réduire leur consommation de carburant. Ayant personnellement conduit ce véhicule, je suis convaincu de son énorme potentiel – si convaincu que j’ai moi-même acheté une Fusion Hybride. »

Trouver une Ford Fusion à vendre sur autoExpert.ca

Ford Canada

Pour partager :