Alcool au volant: jamais!

Pour partager :

Alcool au volant

Pendant le temps des fêtes, on parle beaucoup de ce qu'on devrait faire au cas où on aurait fêté un peu trop fort. L'été, on en parle moins. Une p'tite bière après avoir fait le gazon, un p'tit Bloody Cesar avec des amis, quelques coupes de vin en mangeant, en été, c'est aussi dangereux qu'en hiver. Il ne faut jamais conduire en état d'ébriété.

L'alcool au volant, c'est l'une des deux principales causes d'accidents au Québec. Chaque année, les accidents dus à l'alcool au volant causent 2070 blessés légers, 410 blessés graves et, le plus grave, 190 décès. De 2008 à 2010, 38% des conducteurs décédés avaient un taux d'alcool dans le sang supérieur à la limite de 0,08, ou 80 mg par 100 mL. En 2011 seulement, 47% des conducteurs décédés sur la route avaient bu de l'alcool. La majorité avait plus de 150 mg d'alcool par 100 mL de sang dans l'organisme, soit presque le double de la limite permise. Il en coûte, à l'ensemble des Québécois, 90 millions de dollars par année pour indemniser les victimes de ces accidents.

Contrairement à la croyance populaire, ce ne sont pas les multirécidivistes qui causent le plus d'accidents ou qui commettent le plus d'infractions liées à la conduite avec facultés affaiblies. En grande majorité, les accidents ou les infractions sont commis par des conducteurs qui en sont à leur première infraction.

À la première infraction, les sanctions sont déjà sévères. Dès votre arrestation, c'est la suspension du permis de conduire pendant 90 jours. L'amende est de 1000$, on vous enlève votre permis pendant 1 à 3 ans et vous possédez maintenant un casier judiciaire. Ce dernier point est très important puisqu'il vous limitera dans vos déplacements, notamment aux États-Unis. Et ne croyez pas qu'un casier judiciaire pour alcool au volant est moins grave que pour une autre infraction. La conduite avec facultés affaiblies est du ressort du Code Criminel, tout comme le meurtre. Pour la première infraction, il se pourrait que vous deviez avoir un antidémarreur éthylométrique pendant un an.

À la deuxième infraction, vous êtes un récidiviste. En plus des pénalités de la première infraction, on saisit votre véhicule pour 90 jours, on vous envoie réfléchir en prison pour 30 jours et la révocation du permis durera de 3 à 5 ans. L'antidémarreur pourrait vous être imposé à vie!

À la troisième infraction, vous êtes un multirécidiviste. L'emprisonnement sera pour 120 jours cette fois ci et plus de permis pour 5 ans. L'antidémarreur est imposé à vie.

C'est bien beau toutes ces amendes et toutes ces statistiques, mais, avant tout, vous allez peut-être enlever la vie à quelqu'un. Quelqu'un qui n'a pas voulu mourir et qui n'a rien à voir avec votre problème de boisson ou le party que vous venez de quitter. Vous allez assurément briser des familles, vous allez sérieusement hypothéquer votre vie et la vie des survivants.

Tout ça pour quoi? Un peu de plaisir? Pensez-y. Ça n'en vaut pas la peine…

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :