Analyse des ventes de voitures neuves en 2006 au Québec

Pour partager :

Comme le marché des véhicules d’occasion est tributaire de celui des voitures neuves du passé, il est intéressant de regarder en détail ce qui s’est vendu en 2006 pour avoir une idée de ce qu’on conduira en 2010 ou 2011.

En général, la presse spécialisée comme la presse financière ne s’intéresse qu’aux résultats de vente par groupe manufacturier, avec une propension pour les trois meilleurs vendeurs globaux, c’est-à-dire GM, Ford et Toyota. Attention toutefois, le marché québécois est fort différent du marché américain, et même du marché canadien. Ici, ce sont les véhicules compacts, autos ou VUS, qui ont la cote. Voici donc un coup d’œil sur les chiffres de vente 2006 au Québec, pour y trouver les bonnes affaires de demain.

Voitures :

-          - Dans la catégorie des voitures compactes, la Honda Civic (21 000) devance la Mazda3 (19 500) de justesse. En troisième place, ce sont les jumelles Cobalt/Pursuit (14 200) suivies de la Toyota Corolla (13 000) à la quatrième position.  Le marché des voitures compactes représente 143 000 voitures au Québec en 2006

-          - Chez les citadines, la Toyota Yaris (16 300) devance la Hyundai Accent (9100) et le trio de coréennes de GM, les Aveo/Wave/Swift+ (9000). La Honda Fit (4100) et la Nissan Versa (3000) ferment la marche, mais elles en sont à leur première année dans cette catégorie. Au total, c’est 47 000 citadines qui se sont vendues au Québec l’an dernier.

-          - À la taille supérieure, dans la catégorie des intermédiaires, encore ici c’est une japonaise qui mène, la Toyota Camry (5800). Ensuite, on retrouve la Honda Accord (4800) et la Hyundai Sonata (4100), la Mazda6 (3900) et la Nissan Altima (3700). Le marché total des intermédiaires est de 41 000 voitures. 

-          - Finalement, chez les grandes voitures, le trio de Chrysler 300/Magnum/Charger mène avec 4200 suivi par la Chevrolet Impala (3100). La Nissan Maxima (700) complète le trio de tête, sur un marché de 11 000 voitures.

Fourgonnettes :

-          - Dans un marché de près de 30 000 véhicules de taille intermédiaire, Chrysler atteint quasiment 40% de pénétration avec ses minifourgonnettes, les Caravan et Town & Country (12 000). C’est GM avec ses Uplander/Montana/Terraza/Relay (8100) qui arrive deuxième, suivie de Ford avec sa Freestar (1900). 

-          - En ce qui concerne les fourgonnettes de grande taille, une catégorie qui se décline surtout en fourgon de travail, c’est GM avec ses Express/Savana (3100) qui mène de justesse sur la Ford Econoline (3000), un véhicule âgé de près de 15 ans tout de même. La Dodge Sprinter atteint seulement 560 unités vendues.

Camionnettes :

-          - La catégorie des pick-ups de grande taille fait généralement parler beaucoup d’elle parce qu’ici résident les deux plus gros vendeurs aux Etats-Unis, la série F de Ford et les Silverado/Sierra de GM. Au Québec, il n’en est rien, puisque ce marché n’est que de 22 000 unités, soit seulement 6% du marché total. Tout de même, la série F atteint 8400 unités, et GM fait presque aussi bien avec 7700. La Dodge Ram est bonne troisième avec 4100 unités. Les japonaises, Honda Ridgeline (700), Toyota Tundra (200) et Nissan Titan (200) ne font que de la figuration. Le Dodge Dakota, pourtant d’une taille inférieur(e), atteint même 1100 unités, autant que les trois autres réunies.

-          - À la taille au dessous, c’est le Ford Ranger (2600) qui se vend le mieux, suivi par le duo GM Canyon/Colorado (2400) et par le Toyota Tacoma (1300). Le Mazda série B (1100), un clône du Ranger et le Nissan Frontier (400) ferment la marche.

VUS :

-          - Avec 38 000 ventes en 2006, la catégorie des VUS compacts est presque aussi populaire que celle des berlines intermédiaires. Ici encore, GM est le meilleur vendeur avec son trio Equinox/Torrent/VUE (7000), suivi par le duo Hyundai Tucson/Kia Sportage (5700) et en troisième place, le duo Ford Escape/Mazda Tribute (5200). L’offre est abondante avec pas moins de 23 modèles de VUS compacts.

-         - Si le nombre d’unités vendues est inférieur, avec 15 000, la catégorie des VUS de taille moyenne est encore la plus fournie : près de 40 modèles sont offerts. C’est le Jeep Grand Cherokee (1200) qui mène, suivie par le Mazda CX7 (1100) et le Nissan Murano (1000). Les autres VUS américains typiques, le Ford Explorer (900) et le trio GM Trailblazer/Envoy/9-7x (900) sont en perte de vitesse.

-         - En ce qui concerne les VUS de grande taille, GM se taille la part du lion avec ses immenses Tahoe/Yukon/Suburban/Avalanche (1100), alors que le Jeep Commander atteint 600 unités. En troisième place, une surprise, le Mercedes-Benz Classe R (210) devance le Ford Expedition (185).

Voitures Sport :

-         - Ici, c’est la nouveauté et le prix qui dictent le marché; pas surprenant alors que la Mustang (1700) soit en tête des ventes, suivie par la MX-5 de Mazda (600) et les Pontiac Solstice/Saturn Sky (600) en troisième place. Ces trois voitures sont récentes et parmi les plus abordables de la catégorie. À l’inverse, dans le lot des 24 voitures offertes, seule la Mitsubishi Eclipse (500) montre une bonne courbe de vente ascendante, alors que presque toutes les autres sont en déclin. C’est la dure loi du sport.

-         - Parmi les voitures de sport haut de gamme, c’est tout Allemand : Les Porsche 911 (140), Boxster (90) et Cayman (60), la Mercedes-Benz SL (70) et la BMW Z4 (90). La première américaine est la Corvette (110), suivie par la Crossfire de Chrysler (70). À noter qu’il roule quand même 30 Ford GT au Québec. Qui en a déjà vu une sur la route ?

Voitures de Luxe :

-         - Parmi les citadines de luxe, c’est tout Européen : MINI Cooper (700), Mercedes-Benz Classe B (500) et Audi A3 (400). Il faut dire que la catégorie a été créée par ces constructeurs, et que les constructeurs japonais et américains tardent à s’y intéresser.

-         - La catégorie des compactes de luxe est assez bien fournie, avec la BMW Série 3 (2200), la Audi A4 (1300) et la Mercedes-Benz Classe C (900). La Saab 9-3 a reçu en 2006 une nouvelle version, la familiale, qui a fait bondir ses ventes jusqu’à 600, une hausse de 50% par rapport à l’an dernier. Chez Lexus, la petite dernière, la IS300 (500) fait bien alors que la X-Type de Jaguar (60) a une diffusion quasi confidentielle.

-         - À la taille au-dessus, c’est la presque égalité entre la Acura TL (900), la Volvo S60/V70 (900) et la Cadillac CTS (800). Ensuite viennent les Infiniti G35 (600), Lexus ES330 (500) et la BMW Série 5 (500).

-         - Parmi les grandes voitures de luxe, ici pas de chasse gardée allemande : Mercedes-Benz Classe S (250), Cadillac DTS (200) et Infiniti M45 (200) forment le trio de tête, suivies pas les BMW Série 7 (100), la Lincoln Town Car (100) et la Volvo S80 (90).

VUS de Luxe :

-         - Du côté des VUS de luxe de taille compacte ou moyenne, tous les meilleurs vendeurs on un X dans leur nom de modèle : le BMW X3 (600) et X5 (300), les Volvo XC70 (700) et XC90 (600) sont suivis par les Lexus RX (600), Acura MDX (550) et Infiniti FX (300). La seule exception étant le Mercedes-Benz Classe M (360).

-         - Enfin, dans la catégorie très voyante des grands VUS de luxe, le Cadillac Escalade (160) et le Mercedes-Benz Classe R (200) sont en tête, suivis par le Lincoln Navigator (100). Il est amusant de voir tout l’espace publicitaire et médiatique qu’occupe cette catégorie alors qu’elle ne représente que des broutilles au chapitre des chiffres de vente.

Le Blog Auto

Pour partager :