Buick Lacrosse 2014 – Plus qu’un nom

Buick LaCrosse 2014

La première génération de la Buick Lacrosse se nommait Allure au Canada afin d’éviter les jeux de mots douteux au Québec. Lors du passage à la deuxième génération, GM Canada a décidé d’appliquer le nom Lacrosse à cette grande berline, probablement afin de sauver quelques milliers de dollars en marketing. Toutefois, au-delà du nom, cette grande Buick a beaucoup de qualités afin d’attirer les acheteurs dans ses salles de montre. D’ailleurs, depuis quelques années, l’âge moyen des acheteurs de la marque a beaucoup diminué.

Au début de la vingtaine, je disais que, quand je serais vieux, je m’achèterais une Buick, parce que c’est confortable, c’est puissant, et ça flotte comme sur un nuage. Aujourd’hui, la Buick Lacrosse est confortable, assez puissante et elle flotte, mais c’est mieux maîtrisé qu’à l’époque des Century… et je ne suis pas encore vieux à 46 ans !

La Buick Lacrosse 2014 se met à jour cette année. Il ne s’agit pas d’une refonte en profondeur, mais les changements sont intéressants. La plus grosse des voitures Buick depuis la disparition de la Lucerne gagne cette année de nouveaux phares auxquels GM a ajouté des DEL en guise de feux de jour. Elles sont tellement puissantes que vous ne pouvez les manquer. D’ailleurs, même l’éclairage de nuit est puissant et il est surprenant qu’aucun conducteur ne m’ait  » flashé les lumières  » en me rencontrant.

Le design intérieur a aussi été revu et son aspect luxueux ne fait aucun doute. Les sièges sont en cuir de qualité et offre le chauffage ou le refroidissement de votre fessier. Les commandes tactiles du bloc central se manipulent bien, même si je ne suis pas amateur de ce type de commandes. Je trouve qu’elles déconcentrent plus le conducteur. La climatisation automatique est silencieuse et son plus gros défaut est qu’elle démarre automatiquement l’air conditionné. Quel est l’intérêt de faire démarrer l’air conditionné lorsqu’il fait 15 degrés à l’extérieur et qu’on demande 21 degrés dans l’habitacle ? Si on désactive l’air conditionné, on perd l’automatisme. Dommage !

Buick LaCrosse 2014 - Interieur

Le système d’infodivertissement IntelliLink de Buick a été une belle surprise par sa convivialité et sa facilité d’utilisation. Il est bien évident qu’en une semaine, je ne peux tout essayer. Je peux toutefois vous dire qu’il est facile d’y jumeler votre cellulaire, le système de navigation permet d’entrer une adresse vocalement et la sonorité de la musique est excellente, particulièrement avec les fichiers MP3 de moindre qualité. La visibilité vers l’arrière est un peu faible à cause du couvercle du coffre plus élevé. Par contre, celui-ci a un effet bénéfique sur le volume du coffre. Le seuil de chargement est élevé et le plancher ne sera pas plat si vous abaissez la banquette, mais ses dimensions sont très bonnes.

Buick LaCrosse 2014 - Tech

La Buick Lacrosse 2014 offre deux motorisations : le quatre cylindres 2,4 litres avec électrification légère eAssist d’une puissance de 182 chevaux et le polyvalent V6 de 3,6 litres de 304 chevaux. C’est celui-ci que j’ai pu tester, bien que j’aurais aimé essayé le moteur eAssist. Les 304 chevaux du V6 ne sont pas agressifs et la puissance monte en douceur, dans l’esprit du luxe Buick. La transmission automatique à six rapports fait son travail en douceur. Le grondement du moteur est doux et, avec l’insonorisation Buick, l’habitacle reste calme même en forte accélération. L’amortissement de la suspension est en mode confort et même les pneus de 19 pouces de série 45 ne réussissent pas à briser ce confort. La tenue de route n’est pas sportive même si on sent que la voiture pourrait en faire plus avec des réglages de suspension plus pointus. Les disques de freins ventilés aux quatre roues du modèle V6 n’ont pas de difficulté à freiner cette voiture de presque 1800 kilos. La direction à assistance électrique variable est bien dosée et n’est jamais trop légère.

Buick LaCrosse 2014 - Arriere

La Buick Lacrosse 2014 offre un bon mélange de luxe, d’espace, de puissance et d’économie. Le nouveau tableau de bord est convivial, bien que j’aurais aimé qu’on évite les commandes tactiles, nécessitant trop d’attention pour qu’on les installe dans une voiture, quelle que soit sa marque. Certains équipements m’attirent, comme le régulateur de vitesse adaptatif performant, qui peut arrêter complètement la voiture en cas d’autoroute très congestionnée. Ses détecteurs peuvent aussi vous prévenir d’une collision imminente. L’affichage tête haute un bon équipement pour ceux qui, comme moi, surveillent leur vitesse. La Lacrosse est puissante, mais sans détruire vos pneus sur le bitume. Vous pouvez changer les rapports manuellement avec les boutons installés sur le côté du levier de vitesse. Les changements sont rapides quoique la disposition de ces commandes n’en fasse pas une fonction à saveur sportive.

Buick LaCrosse 2014 - Retro

Voilà une Buick équilibrée qui ne mérite pas tous les surnoms que son appellation suggère !

Fiche Technique Du Véhicule À L’essai

Buick Lacrosse AWD Premium 2014
Avec IntelliLink et navigation

Moteur : V6 3,6 litres à injection directe
Puissance : 304 chevaux à 6 800 tours/minute
Couple : 264 livres-pied à 5 300 tours/minute
Transmission : automatique à six vitesses Hydra-Matic
Freins : à disques ventilés aux quatre roues, avec antiblocage ABS
Suspension : indépendante aux quatre roues
Direction : à assistance électrique variable
Roues : 19 pouces en alliage usiné peint
Prix : 51 360 $ + frais et taxes

Conditions De L’essai

Date de l’essai : 22 au 28 juillet 2014
Météo : Beaucoup de soleil, un peu de pluie, entre 15 et 32 °C
Distance parcourue : 447,4 km (45 % autoroute)
Consommation : 10,1 L/100 km
Régime-moteur à 100 km/h : 1 600 tours/minute
Régime-moteur à 115 km/h : 1 900 tours/minute

Par Christian GagnonLeBlogAuto.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>