Chevrolet Nova

Pour partager :

1986-CHEVROLET-NOVA

La majorité des gens se souviennent des Nova des années 70, dont certaines versions étaient très puissantes. Vous ne savez peut-être pas que la lignée des Chevrolet Nova compte cinq générations s’échelonnant de 1962 à 1988. La Nova est l’un des succès de l’industrie automobile américaine.

La Chevrolet Nova était, à ses débuts, le modèle haut de gamme d’une série de voitures qui étrennait le nom Chevy II. La Chevy II 1962 avait été conçue pour concurrencer la Ford Falcon et, à cette fin, sa plateforme était plus longue par un demi-pouce. Le nom «Nova» avait été écarté des choix parce qu’il ne commençait pas par «C». Le nom «Nova» a donc été retenu pour la version haut de gamme.

La Corvair n’ayant pas réussi à concurrencer la Ford Falcon convenablement, GM décide de travailler sur un modèle plus conventionnel. La Chevy II prend donc le relais en 1962 après 18 mois de conception. Vendue en trois séries et cinq carrosseries différentes, la plus sportive visuellement, la Nova 400 décapotable se vendait 2475$. En 1962 et 1963, deux motorisations étaient offertes soit le quatre cylindres de 2,5 litres et le six-en ligne de 3,2 litres. Bien qu’il n’avait pas été prévu qu’elle offre un V8, ce ne fut pas très long avant que cette option ne soit disponible chez les concessionnaires, jusqu’à y implanter le moteur à injection de la Corvette.

1962-CHEVY-II

En 1966, Chevrolet redessine la Chevy II et le nom Nova est toujours accolé à la version la plus cossue. Ce fut aussi les débuts de la Nova SS, un coupé aux prétentions sportives. Le choix de moteurs pour ces deux années est impressionnant allant du quatre cylindres de 2,5 litres au V8 de 5,4 litres. Des transmissions manuelles à trois ou quatre rapports étaient proposées, ainsi qu’une automatique Powerglide à deux vitesses. Au Canada, ces Chevy II ont aussi été vendues sous les marques exclusives Acadian et Beaumont, disponibles chez les concessionnaires Pontiac-Buick. Même si ces deux marques n’étaient vendues qu’au Canada, les voitures étaient assemblées aux États-Unis.

1967-CHEVY-II

En 1968 arrive la troisième génération dont la brochure souligne le choix de 15 moteurs pour les coupés, douze pour les berlines. La liste des options inclut le choix des freins et de la direction assistés, l’air conditionné, les ceintures de sécurité arrière et les appuie-têtes. En 1971, d’autres divisions de GM ont commencé à rebaptiser la Nova. Peut-être avez-vous en tête les Buick Apollo, Oldsmobile Omega ou même la Pontiac Ventura, toutes des Nova d’adoption.

1968-CHEVROLET-NOVA

En 1975, Chevrolet redessine la Nova et GM lance sa brochure sur laquelle on peut lire «Now, it’s beautiful» (Maintenant, elle est belle)! Le choix de moteurs et transmissions est encore impressionnant. Cette génération prend fin en 1979, victime des tractions avant et c’est la Citation qui la remplace.

1976-CHEVROLET-NOVA

Le nom Nova revit en 1985 sur une voiture construite à l’usine NUMMI de Californie. Elle n’est qu’un clone de la Toyota Corolla. Elle continuera plus tard sa carrière aux États-Unis sous le nom Geo/Chevrolet Prizm.

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :