Chevrolet Spark 2016 – elle vise les jeunes

Les constructeurs sont toujours à la recherche de nouveaux consommateurs qui n’auraient jamais pensé pouvoir se payer une voiture neuve. Les jeunes sont particulièrement visés cette fois-ci parce qu’ils ont peu d’argent, mais qu’ils ont des idées de grandeur et de luxe. Il y a quelques mois, je vous parlais de la Nissan Micra. Devant la grande popularité de celle-ci, Chevrolet a refait une beauté à sa petite Spark, changé le moteur et ajusté le prix pour qu’elle devienne elle aussi une aubaine, tout juste sous la barre des 10 000 $.

Au pays des petites pas chères, l’équipement est calculé avec soin par les constructeurs. Nissan m’avait fait essayé la moins équipée, Chevrolet la plus équipée. Il a donc fallu que je lise attentivement les brochures des deux voitures pour analyser ce qu’on obtient pour le prix.

Tout comme chez Nissan, pour obtenir une voiture à très bas prix, il faut oublier la climatisation et les vitres électriques. La transmission est manuelle à cinq vitesses. Dans la Chevrolet Spark 2016, on en offre un peu plus avec le système d’infodivertissement MyLink comprenant un écran de sept pouces, un port USB, la connectivité Bluetooth et la possibilité de l’internet 4G LTE. La caméra de recul est aussi de série. Ma voiture d’essai, une 2LT, possédait aussi les sièges chauffants et la climatisation, mais il faut préciser que le prix de ce modèle dépasse les 20 000 $. On s’éloigne alors du but premier (une voiture neuve pas chère) et d’autres modèles, moins équipés, mais plus confortables, se révèlent intéressants.

Chevrolet Spark 2016 - Intérieur

Si on se concentre sur l’habitacle, notons des sièges avant confortables, compte tenu de l’encombrement limité de la voiture. À l’arrière, il n’y a de la place que pour deux personnes et il faudra que les passagers avant collaborent puisque l’espace aux jambes est plus que calculé. L’espace de chargement est petit, c’est évident, et abaisser la banquette est une épreuve assez intense. Pour avoir un plancher plat, il faut relever l’assise, enlever les appuie-têtes, avancer un peu les sièges avant et abaisser la banquette. Assez éprouvant!

Chevrolet Spark 2016 – habitacle

Sous le capot, Chevrolet a fait plusieurs changements. D’abord, exit le petit moulin de 1,2 litre. C’est maintenant un moteur de 1,4 litre et il développe 98 chevaux. Mon véhicule était muni d’une boite automatique à variation continue (CVT), de série dans la 2LT et en option dans la LS et la 1LT. Comme les CVT apprécient avoir de la puissance à leur disposition, celle-ci est bien lorsque conduite de façon modérée. Dès qu’on souhaite des accélérations plus franches, le moteur proteste de façon bruyante. Avec peu de chevaux, une boite manuelle est toujours un choix judicieux afin d’exploiter soi-même la puissance. Il faut aussi dire que l’air conditionné gruge passablement la puissance disponible. Ne vous attendez pas à faire de la course avec cette voiture. Toutefois, sa maniabilité en ville est à souligner. Parcourir les petites rues de Montréal a été un plaisir à son volant.

Chevrolet Spark 2016 – arrière

Il faut donc faire un choix : petite voiture pas chère avec peu d’équipement ou y ajouter de l’équipement, mais alors le prix s’envole. Pour ce qui est des technologies au volant, la Chevrolet Spark 2016 est en avance sur la Nissan Micra. Son système d’infodivertissement est au point et elle offre la caméra de recul. La connectivité Bluetooth est de série, parfaite pour empêcher les jeunes de parler cellulaire à l’oreille. Ma voiture avait même la détection de collision avant! Plutôt inutile pour ce segment du marché où il faut limiter les couts. Si on regarde la mécanique, la Nissan Micra reprend le dessus. Son moteur est plus puissant et sa fiabilité est prouvée par son utilisation dans une série de courses. De plus, sa direction est plus précise et sa conduite plus dynamique. Il est donc important de bien cibler vos désirs. Si manipuler le levier de vitesses vous rebute, sachez qu’ajouter une simple transmission automatique fait grimper la facture de 4 000 $ chez Chevrolet (3 500 $ chez Nissan). C’est un pensez-y-bien!

Êtes-vous prêts pour la simplicité volontaire?

FICHE TECHNIQUE DU MODÈLE À L’ESSAI
Chevrolet Spark 2LT 2016

Moteur : quatre cylindres ECOTEC, 1,4 litre
Puissance : 98 chevaux à 6 200 tours/minute
Couple : 94 livres-pied à 4 400 tours/minute
Transmission : à variation continue (CVT)
Suspension avant : à jambes MacPherson
Suspension arrière : à poutre de torsion
Direction : à crémaillère assistée électriquement
Freins : assisté, disques à l’avant, tambours à l’arrière, avec ABS
Pneus : P185/55R15 toutes saisons
Roues : 15 x 6 pouces en aluminium peint argent
Prix : 19 395 $ + taxes et frais

CONDITIONS DE L’ESSAI

Date de l’essai : du 8 au 15 aout 2016
Météo : du soleil, entre 13 et 30 °C.
Distance parcourue : 671,2 km (60 % autoroute)
Consommation affichée : 6,1 L/100 km
Régime moteur à 100 km/h : 2 000 tours/minute
Régime moteur à 115 km/h : 2 300 tours/minute

3 thoughts on “Chevrolet Spark 2016 – elle vise les jeunes

  • 28 septembre 2016 à 11 h 59 min
    Permalink

    bonjour

    très belle

    merci

  • 2 novembre 2016 à 4 h 34 min
    Permalink

    Un look extérieur sympa, un intérieur correct avec un bon volume et un tableau de bord complet. Une voiture silencieuse, confortable avec une faible consommation.

  • 5 février 2017 à 17 h 39 min
    Permalink

    Je suis tombé au hasard sur votre site en cherchant la Chevrolet spark, c’est vrai qu’elle a la classe.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>