Chevrolet Trax 2015 – Pas trop équipé s.v.p.

Chevrolet Trax 2015 - devant

Le segment des VUS sous-compacts est appelé à prendre de l’expansion au cours des prochains mois. Les Mazda CX-3 et Honda HR-V ont été présentés au Salon de l’Auto de Montréal et Chrysler arrivera bientôt avec son Jeep Renegade. Je ne serais pas surpris que l’on voie aussi arriver le Ford EcoSport qui remporte beaucoup de succès ailleurs dans le monde. Toutefois, General Motors a ouvert le chemin, il y a deux ans, en concevant les Chevrolet Trax et Buick Encore, deux petits utilitaires basés sur la populaire Chevrolet Sonic.

Il y a presque deux ans, j’avais pu essayer la version la plus dépouillée du Chevrolet Trax, la LS. Seuls l’air conditionné et la transmission automatique avaient été ajoutés. J’avais aimé le conduire malgré son équipement plutôt mince. Plus tôt cet hiver, on m’offre de tester la version LTZ AWD, complètement à l’autre bout de la gamme. Beaucoup d’équipements, mais est-il meilleur ?

GM avoue elle-même que le Trax LTZ ne sera pas le modèle le plus vendu. À plus de 33 000 $, on le comprend très bien. Imaginez, le Buick Encore approche les 40 000 $ ! Le plus gros reproche que l’on peut faire à un véhicule de ce prix, c’est l’abondance de plastique dur. Le design est pas mal, l’instrumentation s’inspirant de celle de la Sonic, elle-même issue du monde de la moto. J’aime bien les buses de ventilation ronde, façon turbine. Parlant de ventilation, les froids sibériens n’ont pas fait peur au système de chauffage qui s’est très bien acquitté de sa tâche. Merci aussi aux sièges avant chauffants.

Chevrolet Trax 2015, dashboard

Au centre, vous aurez remarqué le système myLink de Chevrolet. Ce système d’infodivertissement permet d’écouter la radio AM, FM et XM de même que votre lecteur numérique, branché par USB ou Bluetooth. Pas de lecteur CD. Même si c’est gravé BOSE sur les haut-parleurs, la sonorité est correcte, sans plus. Répondre au téléphone est facile grâce aux commandes situées sur le volant. Vous pouvez acheter une application afin de pouvoir vous faire guider par GPS sur l’écran. Je ne l’ai pas testée. L’application semble intéressante, mais elle requerra l’internet de votre téléphone.

La grande nouveauté cette année est de pouvoir transformer le Trax en point d’accès wi-fi par l’entremise d’OnStar. D’ailleurs, vous n’êtes pas obligé d’être abonné à OnStar comme tel pour profiter de l’internet. Il s’agit de choisir l’un des forfaits offerts qui varient de 15 $ pour 200 Mo/mois à 60 $ pour 5 Go/mois. Le fonctionnement de cette connexion 4G LTE est impressionnant et j’ai pu écouter une station de radio internet sans coupure. À vous de juger si l’internet dans l’auto vous sera vraiment utile. En tous cas, comme dans la publicité, ça amuse les enfants !

Chevrolet Trax 2015, espace de rangement

Les places avant sont relativement confortables et l’espace est acceptable. À l’arrière, c’est plus juste et l’accès est difficile à cause des petites portières. Par contre, l’espace de chargement est surprenant pour la grandeur du véhicule et lorsque vous abaissez la banquette, le plancher est parfaitement plat. L’aménagement des espaces de rangement est d’ailleurs excellent avec un espace au-dessus du bloc central, un grand coffre à gants, un autre coffre au-dessus, face au passager, et un sous son siège, plusieurs porte-gobelets, des espaces dans les panneaux de portes et des petits coffres autour du pneu de secours sous le plancher de la soute à bagages.

Chevrolet Trax 2015, angle

Le seul moteur offert dans le Trax 2015 est le quatre cylindres turbo de 1,4 litre. Mis à part le modèle LS pouvant recevoir une boîte manuelle à six rapports, les autres profitent d’une boîte automatique avec mode manuel sur le levier de vitesses. Tous sont des tractions avant sauf si vous désirez la traction intégrale. La puissance de 138 chevaux est un peu juste tout comme son couple de 148 livres-pied, toutefois délivré à bas régime, ce qui ne nuit pas. Ce moteur est bougon en accélération et il n’apprécie pas particulièrement les grands froids. Il devient alors amorphe. Avec quatre personnes à bord, oubliez les dépassements, il ne peut que suivre la circulation. Le freinage et la direction sont bien, mais la suspension est un peu dure, peut-être à cause des pneus de 18 pouces du modèle LTZ. Sa consommation d’essence en hiver n’est pas édifiante et ma moyenne durant la semaine d’essai a parfois frôlé les 11,0 L/100 km. Pourtant, lors de mon précédent essai réalisé en octobre 2013, la moyenne avait été de 7,2 L/100 km. Comme beaucoup de Québécois, ce moteur n’aime pas du tout l’hiver !

Le Chevrolet Trax 2015 est un beau petit VUS et son format plaira à plusieurs personnes. Toutefois, c’est son moteur qui suscite les plus grandes questions. Il faut le laisser réchauffer beaucoup avant qu’il se réveille. Dans le modèle de base, c’était bien. Toutefois, avec la traction intégrale, plus d’équipements et tout ce poids supplémentaire, sa conduite est plus monotone. Comme petit utilitaire de ville, il est idéal et se faufile facilement. En version tout équipée, il est trop cher. Par contre, un modèle 1LT pourrait vous plaire.

FICHE TECHNIQUE DU MODÈLE À L’ESSAI
Chevrolet Trax LTZ AWD 2015

Moteur : 4L Ecotec 1,4 litre turbo
Puissance : 138 chevaux à 4 900 tours/minute
Couple : 148 livres-pied à 1 850 tours/minute
Transmission : automatique six vitesses Hydra-Matic avec mode manuel
Suspension avant : jambes de force MacPherson à ressorts hélicoïdaux, barre stabilisatrice à action directe
Suspension arrière : poutre de torsion, ressorts hélicoïdaux et amortisseurs bitubes
Direction : à crémaillère assistée électrique
Freins : disques aux quatre roues, ventilés à l’avant, pleins à l’arrière, ABS
Pneus : P215/55R18 AL3
Roues : 18 pouces x 7 pouces en aluminium
Prix : 33 700 $ + taxes

CONDITIONS DE L’ESSAI

Date de l’essai : 23 février au 2 mars 2015
Météo : que du soleil, entre -29 et -5 °C.
Distance parcourue : 592,2 km (68 % autoroute)
Consommation affichée : 10,5 L/100 km