Chevrolet Vega – ma première voiture

Pour partager :

Chevrolet Vega 1973

Lorsqu'on achète notre première voiture, on ne cherche pas toujours la meilleure. On regarde souvent le prix. C'est d'ailleurs mes parents qui m'ont donné ma première voiture, une Chevrolet Vega 1976. Chez le concessionnaire Ford local, on en demandait 350$. Elle fut négociée pour 300$. Mon père, mécanicien, en avait acheté une autre afin de bien réparer la première. Aujourd'hui, je me dis que j'aurais dû la conserver. Elle n'aurait pas pris beaucoup de valeur monétaire, mais elle avait une valeur sentimentale.

Ça semble aujourd'hui bizarre, mais la Chevrolet Vega a été nommée "Voiture de l'année" par la revue Motor Trend lors de sa sortie en 1971. Comme plusieurs modèles General Motors de l'époque, la Chevrolet Vega n'avait pas profité de tests de fiabilité sérieux et elle connut plusieurs problèmes dans ce sens, en plus d'une sécurité déficiente et d'une carrosserie qui aimait rouiller rapidement. Le moteur n'était pas non plus un modèle de durabilité. Lorsque je me suis séparé de ma Vega en 1987, elle ne fonctionnait qu'avec trois cylindres!

La Chevrolet Vega aurait pourtant eu tout pour réussir. Son bloc moteur en aluminium était moderne. Elle offrait de nombreuses configurations soit hatchback, notchback avec coffre séparé, kammback (familiale) et même une version panel familiale sans glaces latérales arrière. En cela, elle offrait plus de choix que ses concurrentes Ford Pinto et Toyota Corolla. La voiture n'avait pas une tenue de route sportive malgré sa silhouette, mais ses passagers étaient choyés par des sièges très confortables.

La Pontiac Astre fut lancée au Canada en 1973. Construite à l'usine GM de Ste-Thèrèse pendant les deux premières années, elle visait la Mercury Bobcat, sœur de la Ford Pinto. Elle commença sa carrière américaine deux ans plus tard, en 1975, afin que les concessionnaires Pontiac/Buick puissent profiter d'une compacte abordable.

La Chevrolet Vega a été commercialisée dès le départ avec un moteur quatre cylindres de 2,3 litres. Sa forme particulière était son unique qualité puisqu'il était bruyant, avait tendance à surchauffer et produisait son lot de vibrations. Le tout fut corrigé en 1974. D'ailleurs, cette année-là, Chevrolet a révisé les parties avant et arrière. Les deux pare-chocs pouvaient maintenant respecter les nouvelles normes de sécurité introduites en 1973 imposant un pare-choc pouvant résister à un impact de 8 km/h.

Ma Chevrolet Vega 1976 était probablement le modèle le plus au point depuis son lancement. Le moteur avait été grandement amélioré, des freins assistés étaient offerts et on pouvait même commander un moteur Cosworth à injection d'essence. Mais il était trop tard. Les Chevrolet Vega et Pontiac Astre avaient des surnoms pas très gentils, Dégât et Désastre, ce qui en dit long sur leur réputation. De plus, elles ont détruit la capacité de GM à construire de petites voitures dans l'esprit des Américains. Malgré tout, en sept années de production, GM a réussi à en écouler un peu plus de deux millions d'exemplaires.

C'était ma première voiture et plein de souvenirs y sont rattachés. D'ailleurs, je n'ai jamais eu peur d'acheter un "citron" puisque ma deuxième voiture fut une Ford Pinto! Je vous en parlerai un jour…

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :