De l’air pour économiser de l’essence

Pour partager :

Le sous gonflement des pneus consomme 8 milliards de litres de carburant chaque année en Europe

Selon une enquête menée par Bridgestone en Europe, plus de 90 % des voitures qui circulent ont leurs pneus sous-gonflés ! Ce manque d’air, pourtant simple à corriger, cause un rejet de 18 millions de tonnes de CO2 dans l’atmosphère.

Pour réaliser l’enquête, Bridgestone a mesuré la pression d’air des pneus de 20 300 véhicules dans 19 pays européens. Les cliniques de vérification gratuite ont été tenues dans les stationnements publics ainsi que dans certains centres d’achats.

Résultats ? Seulement 6% des véhicules avaient des pneus correctement gonflés. 54% avaient une pression légèrement inférieure à la pression recommandée et 40% avaient au moins un pneu sous la barre des 22 psi. Une voiture sur huit (12%) était en danger d’éclatement d’un pneu. Ces résultats montrent que plusieurs conducteurs ne sont pas au courant que les pneus perdent naturellement de la pression d’air au fil du temps, comme des ballons, et que conduire avec des pneus sous-gonflés peut être dangereux. Des pneus insuffisamment gonflés causent une diminution du contrôle de la voiture, en plus d’augmenter grandement la dérive latérale en virage. De plus, l’usure augmente rapidement avec la diminution de pression, au point où un pneu peut être complètement détruit en seulement quelques kilomètres si la pression est suffisamment basse.

La pression d’air a une influence directe sur la résistance au roulement d’un véhicule, et cette résistance est un des facteurs principaux de la consommation d’essence. Selon le style de conduite et le type de route, la résistance au roulement représente de 18% à 26% des pertes par friction d’un véhicule. Comme le sous-gonflement augmente considérablement cette résistance, il a un effet direct sur la consommation d’essence. Les systèmes de surveillance de la pression des pneus font partie des solutions à ce problème.

Le Blog Auto

Pour partager :