Des panneaux de vitesse variable sur les routes du Québec

Pour partager :

Vitesse variable au Québec

Transports Québec compte installer des panneaux de vitesse variable dans le cadre de deux projets-pilotes devant se tenir à Montréal et à Québec. Les emplacements précis ne sont pas encore connus, mais la mise en place devrait se faire rapidement.

Ce n'est pas la première fois que Transports Québec et la Sûreté du Québec vous indiquent de ralentir lorsque les conditions routières sont moins bonnes. D'ailleurs, au dernier Salon de l'Auto de Montréal, en janvier dernier, les policiers affectés au kiosque de la SQ avaient comme mission de sensibiliser les visiteurs à cette problématique. Et il y a effectivement un problème. Plusieurs automobilistes se sentent invincibles sur la neige avec leur véhicule utilitaire à quatre roues motrices. Malheureusement pour eux (et pour les autres automobilistes), ce n'est pas le cas. Un véhicule à quatre roues motrices offre une conduite plus sûre, mais il a ses limites. Lorsqu'il se mettra à déraper, vous ne pourrez plus en reprendre le contrôle.

Puisque plusieurs ne semblent pas comprendre, le Ministère des Transports du Québec installera deux panneaux à affichage variable: le premier indiquera votre vitesse et le deuxième indiquera la vitesse permise. Celle-ci variera selon les conditions routières ou selon le flot de circulation. Robert Poëti, ministre des Transports, pense qu'il est temps de regarder d'autres façons de faire.

Le principe existe déjà à certains endroits. Par exemple, à l'extrémité sud de l'Autoroute 31, à Lavaltrie, des tracteurs de ferme doivent parfois utiliser l'autoroute parce qu'il n'y a pas d'autres moyens de traverser l'autoroute 40. À ce moment, la vitesse permise change pour 80 km/h au lieu de 100. À Laval, sur l'autoroute 25, la vitesse permise passe de 100 à 70 km/h à certaines heures de la journée. Ce principe de vitesse variable pourrait apparaître à plusieurs endroits dans une forme plus évoluée.

Selon CAA-Québec, l'installation de ces panneaux est louable puisque l'objectif est d'améliorer le bilan routier. Toutefois, l'organisme suivra le projet de très près.

Le Département des Transports de l'État de Washington (WSDOT) a mis en place ce type de panneaux afin de faire diminuer les accidents qui surviennent particulièrement lors des congestions. Les panneaux, disposés à tous les 0,5 mille, font ralentir les automobilistes avant qu'ils arrivent à une zone de congestion. Ainsi, les conducteurs ne sautent pas abruptement sur les freins, mais ralentissent plutôt en douceur. Ces panneaux pouvant afficher plusieurs messages, des contrôleurs installés dans une salle de gestion de la circulation peuvent fermer des voies à distance en cas d'accident ou de voiture en panne et ainsi permettre aux services d'urgence de se rendre plus facilement.

Des études ont aussi été publiées en Utah où on y affirme qu'il y a moins d'écart entre les automobilistes qui roulent rapidement et ceux qui roulent plus lentement sur ce type d'autoroute. Des autoroutes de ce type existent aussi en Europe. Au Royaume-Uni, on a installé des radars-photos jumelés à ces panneaux à affichage variable afin de contrôler encore mieux la vitesse du flot de circulation.

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :