DeSoto, une marque méconnue

Pour partager :

DeSoto Custom 1942

Aujourd'hui, le Groupe Chrysler, c'est le regroupement des marques Chrysler, Dodge, Jeep et RAM. Il n'en a toutefois pas toujours été ainsi. Il y a aussi eu la marque DeSoto.

Fondée par Walter Chrysler le 4 août 1928 et introduite en 1929, cette marque a été nommée en l'honneur de l'explorateur Hernando de Soto. Chrysler voulait ainsi combattre General Motors, Studebaker et Willys-Knight dans le secteur des voitures de prix moyen.

Peu après l'introduction de DeSoto sur le marché, Chrysler a complété l'achat de Dodge Brothers, qui allait devenir, tout simplement, Dodge. Les deux marques visant alors la même clientèle, les prix des DeSoto ont été fixés un peu plus bas que ceux de Dodge. Malgré la crise économique, DeSoto s'en est bien sortie, avec à peu près 25 000 véhicules vendus en 1932. Quand la marque DeSoto a pris son envol en 1929, elle a battu le record de la première année de mise en marché avec 81 065 voitures vendues, record qui fut battu par la suite par la Ford Falcon en 1960.

En 1933, Chrysler inverse la mise en marché des deux marques, DeSoto étant maintenant plus chère que Dodge. Par le fait même, Chrysler donne aux DeSoto des carrosseries de style Airflow, très aérodynamiques pour l'époque. Toutefois, sur la plateforme plus courte des DeSoto, le design s'est avéré un désastre et très impopulaire auprès des acheteurs. Contrairement à Chrysler qui pouvait s'appuyer sur d'autres designs, DeSoto était prise avec l'Airflow, jusqu'à ce que l'Airstream arrive en 1935.

C'est en 1942 que DeSoto introduit une nouveauté dans son design: les phares escamotables électriquement, une première sur une voiture de production nord-américaine. La compagnie Cord en avait introduit en 1936, mais il n'était pas électrique.

Après la guerre, DeSoto commence à perdre ses propres designs et reprend des éléments des Chrysler, notamment les ailes avant qui se poursuivent dans les portières. Les DeSoto perdent aussi leurs phares escamotables. En 1955, aux côtés des modèles Chrysler, les DeSoto sont redessinées par le styliste Virgil Exner. La DeSoto s'est bien vendue en 1956, la seule et unique fois où elle a servi de «Pace Car» à la légendaire course Indianapolis 500.

Le ralentissement économique de 1958 fait mal aux ventes de la marque et les chiffres montrent une baisse de 60% par rapport à celles de 1957. C'est la pire année de DeSoto depuis 1938. Ford lançait aussi, en 1958, une concurrente dans la même catégorie: l'Edsel. Les ventes continuent de descendre en 1959 et 1960, une baisse de 40% sur les ventes de 1959 déjà faibles. Des rumeurs commencent à circuler sur la disparition de la marque DeSoto.

L'apparition du modèle Newport moins cher dans la gamme Chrysler en 1961 a scellé le sort de DeSoto. La décision finale est survenue le 30 novembre 1960, seulement 47 jours après que les modèles 1961 furent introduits. Certains concessionnaires ont dû vendre à perte puisqu'il n'y avait plus d'acheteurs après l'annonce de la fin de la production. Chrysler ne les a pas compensé pour leurs pertes.

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :