Deux Québécois aux 500 milles d’Indianapolis

Pour partager :

Indianapolis Motor Speedway

On connaît la course Indianapolis 500. Du moins, on la connaît de nom. La fin de semaine dernière, elle a retenu l’attention des Québécois puisque deux pilotes bien connus, Jacques Villeneuve et Alexandre Tagliani, y participaient. Ils n’ont pas gagné, finissant 14e et 13e respectivement, mais ils ont fait une belle course. C’est plutôt l’américain Ryan Hunter-Reay qui s’est présenté sur la plus haute marche du podium après avoir livré une chaude lutte à Helio Castroneves. C’est la première fois en huit ans qu’un Américain remporte l’Indy 500. Sam Hornish Jr avait franchi la ligne d’arrivée en premier en 2006.

L’Indy 500 est couru chaque année lors du long week-end du Memorial Day depuis 1911. Comme son nom l’indique, il se tient sur la piste Indianapolis Motor Speedway, en Indiana. Par contre, le circuit n’est pas à Indianapolis, mais plutôt à Speedway, une ville entourée par Indianapolis. L’épreuve fait partie des grandes courses du sport automobile, avec le Grand Prix de Monaco et les 24 Heures du Mans. Plusieurs autres activités se tiennent en parallèle de l’épreuve principale, dont le "rookie test" qui sert à évaluer les nouveaux pilotes qui veulent se joindre à la course.

Jacques Villeneuve, fils de Gilles, a remporté le titre de "Rookie of the year" à sa première saison en CART. C’était en 1994. Il avait terminé sixième au classement du championnat, dont une deuxième position aux 500 milles. Il fait encore mieux en 1995 alors qu’il remporte l’Indy 500, malgré une pénalité de deux tours pour avoir dépassé la voiture de tête. Il gagne le championnat de fin d’année avec quatre victoires à son actif. À la fin de la saison 1995, on lui attribue le Trophée Lou Marsh récompensant le sportif canadien de l’année. Villeneuve fait ensuite le saut en Formule Un.

Alexandre Tagliani connaît bien les voitures utilisées à Indianapolis puisqu’il les côtoie depuis de nombreuses années. Présent dans le monde du karting de 1987 à 1994, il commence officiellement en Formule Atlantique en 1996. Puis, en 2000, débute son aventure au Championnat CART et Champ Car jusqu’en 2007, année où il tentera sa chance en NASCAR, dans la série Canadian Tire. Après avoir réessayé en 2008, il revient à l’IndyCar avec plusieurs écuries. À Indianapolis cette année, avec l’écurie Sarah Fisher Hartman Racing, "Tag" a réussi à décrocher une 13e place au fil d’arrivée après avoir commencé l’épreuve au 24e rang.

Des ajustements à la pression des pneus et à l’aérodynamisme ont dû être réalisés pendant l’épreuve afin de rendre la voiture plus compétitive. Ça n’a toutefois pas été assez pour permettre au Québécois de faire partie des honneurs.

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :