Deuxième victoire pour Vettel en 2013

Pour partager :

grand-prix-formule-1-bahreinSans doute une des courses les plus excitantes de 2013, Sebastian Vettel a franchi la ligne d'arrivée du Grand Prix du Bahreïn le premier sans être vraiment inquiété pendant la course. C'est derrière lui que toute l'action s'est déroulée. Kimi Räikkönen et Romain Grosjean ont pris respectivement les deuxième et troisième places pour Lotus, Grosjean dépassant Paul di Resta sur Force India avec cinq tours à faire.

Di Resta a pris la quatrième position, lui qui, comme Räikkönen, s'est arrêté aux puits seulement deux fois alors que la plupart des autres y sont rentrés trois fois. Derrière Di Resta, il y avait plusieurs voitures qui bataillaient pour la meilleure place. Lewis Hamilton fut le meilleur de ce groupe avec un cinquième rang pour Mercedes, une sixième place pour Sergio Pérez et sa McLaren, une septième position pour Mark Webber dans son Infiniti Red Bull et une huitième pour Fernando Alonso sur Ferrari, après avoir vécu beaucoup de problèmes avec son DRS, un système qui permet de réduire la traînée et ainsi, augmenter la vitesse.

Parti de la position de tête, Nico Rosberg, dans la deuxième Mercedes, a chuté au neuvième rang et Jenson Button a pris la dernière place "payante". Faisant quatre arrêts aux puits, Rosberg a révélé avoir passé l'après-midi à lutter contre la température de ses pneus arrière. Il y a eu beaucoup de changements de position dans les derniers tours, et chaque bon endroit pour dépasser a été utilisé.

Un style de conduite que l'on n'avait pas vu depuis longtemps s'est emparé de Hamilton et Pérez qui ont bataillé roue-à-roue jusqu'au drapeau à damiers. Ils ont tous les deux dépassé un Mark Webber qui faiblissait dans le dernier tour. Quant à Vettel, sa victoire a été plutôt facile. Il a pris la tête de Rosberg au troisième tour, après avoir chûté à la troisième place derrière Alonso. Toutefois, après avoir pris les devants, il n'a jamais perdu sa première fois sauf une fois pendant un arrêt aux puits.

Sebastian Vettel a avoué qu'il ne s'attendait pas à une telle domination de sa part. Au début, c'était une course serrée, roue-à-roue. C'était donc crucial pour lui de conserver cette avance puisque c'est beaucoup plus facile de gérer «sa» course par la suite. Ce qu'il a fait avec brio.

Avec cette course, Vettel et ses 77 points se donne une priorité de 10 points sur Kimi Räikkönen. Lewis Hamilton complète le top 3 avec 50 points. Avec trois gagnants différents en quatre courses, le reste de la saison s'annonce excitant. Après Barcelone le 12 mai et Monaco le 26 mai, la F1 s'amènera à Montréal le 9 juin.

Cette année, Montréal fêtera en grand puisque, outre la course elle-même, le centre Bell accueillera le samedi soir un gala de boxe mettant en vedette l'Américain Chad Dawson et le Québécois Adonis Stevenson. Puis, le dimanche, les Rolling Stones avec Mick Jagger et Keith Richards en tête, enflammeront l'amphithéâtre avec un spectacle de leur tournée "50 and counting".

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :