Édito VOL.11 ÉD.16 – Septembre 2007

Pour partager :

Le mot de la Rédaction :

Je suis tombé récemment sur des tableaux de l’Institut américain pour la sécurité routière (IIHS) qui comparaient les coûts des sinistres de plusieurs voitures et camions des annéesmodèles 2003-2005, selon la catégorie de véhicule. Par « sinistre » on veut dire les montants d’argent que les compagnies d’assurance on dû débourser pour indemniser leur clients. Les trois catégories répertoriées sont les coûts associés aux blessures subies par les occupants, le coût de réparation du véhicule et la perte par le vol. Évidemment, au Québec, avec la clause d'assurance sans égard à la responsabilité, le coût de réparation des humains est nul pour l'assureur, mais ces données américaines donnent de bons indices sur le niveau de protection offert par différents véhicules.

Par exemple, la relation entre la dimension (donc la masse, dans une certaine mesure) et le peu de blessures subies est évidente : plus le véhicule est gros, moins les occupants seront blessés. Donc, les grosses camionnettes, les minifourgonnettes, les berlines de grande taille et même certaines voitures de sport font bonne figure en ce qui concerne la protection des occupants. Par contre, la relation entre la dimension et le coût de réparation de la voiture ne suit pas la même courbe : ce sont les petites voitures, les voitures de sport et les voitures de luxe qui coûtent le plus cher aux assureurs. La championne toute catégorie est la BMW M3, une petite voiture de sport de luxe, comme par hasard…

En ce qui concerne le vol et ses coûts de remplacement, ce n’est pas la taille qui est le facteur principal, mais la désirabilité d’un modèle auprès des voleurs. Par exemple, pour le vol, les gros VUS et les camionnettes pleine grandeur comme les Hummer H2, les Escalade de Cadillac et les F250/350 de Ford ont la faveur des voleurs. Certaines voitures de sport, comme la Subaru Impreza WRX STI (ouf!) et la Honda S2000 sont aussi souvent subtilisées à leur propriétaire. Bizarrement, personne ne semble vouloir des minifourgonnettes, puisque leur taux de vol est minime…

Au final, toutes ces données sont intéressantes pour le futur acheteur puisqu’elles permettent de savoir, du point de vue financier, quelles sont les meilleurs véhicules pour les assureurs. Les tableaux complets seront publiés dans une prochaine édition.

Dans un tout autre ordre d’idée, AutoExpert, Le Guide sera présent lors du Grand Prix Centropolis qui se tiendra à Laval le dimanche 16 septembre prochain. Venez nous rencontrer, j’y serai en aprèsmidi à notre stand d’exposition situé sur le site du Centropolis, au 1799 avenue Pierre-Péladeau, à l’angle du boulevard St-Martin ouest et de l’autoroute 15.

Voilà, bonne lecture, et n’hésitez pas à envoyer vos commentaires, par écrit ou par courriel, c’est toujours un plaisir de vous lire.

Le Blog Auto

Rédacteur en Chef - autoExpert Le Guide

Pour partager :