Édito VOL.12 ÉD.12 – JUIN 2008

Pour partager :

Le mot de la Rédaction :

Bon c’est fait, le moteur de ma Quattro est finalement en marche. Merci beaucoup, j’en suis bien fier. Après de longs mois d’inactivité, après avoir démonté le train-moteur au complet, couru des composantes à travers l’Amérique du Nord, nettoyé ou remplacé la grande majorité des boulons, tubulures, bagues de caoutchouc, et autres babioles, la remise en marche s’est fait sans douleur.
Lorsque tout était démonté dans mon sous-sol, je me demandais bien si j’allais être capable de tout remettre en place. Il faut dire que je n’ai pas couru de risque puisque j’avais pris le temps de mettre les différents systèmes dans des sacs et des boîtes identifiées de façon à ne pas trop chercher où allait chaque petit boulon. Et que je m’étais procuré un document fort important, le manuel d’atelier qui a été publié à l’époque à l’intention des techniciens des concessions. J’avais aussi le logiciel de recherche de pièces détachées de la voiture où tous les systèmes sont détaillés, avec image et référence pour chaque composante. Armé de cela et de beaucoup de patience, aidé par des copains sur internet et quelques amis en chair et en os, le remontage a été long mais rien n’a été laissé au hasard.

Pourtant, malgré cette préparation, je m’étais conditionné à l’idée que le redémarrage serait fastidieux vu que tellement de paramètres peuvent compromettre le bon fonctionnement d’une telle mécanique aussi complexe. Par exemple, les marques servant au positionnement de la courroie de distribution ne sont pas clairement identifiées, il y a deux capteurs de position du vilebrequin dont les connecteurs sont interchangeables, il est toujours possible que le distributeur d’allumage ne soit pas parfaitement aligné, j’ai peut-être oublié un tournevis dans le carter d’huile, que sais-je ? C’est peut être un manque de confiance en soi, ou encore que je considère que mes talents de mécano ne sont pas terribles, mais je m’attendais au silence lorsque le moment viendrait de tourner la clef de contact. Et c’est ce qui c’est produit, car j’avais inversé deux petits fils électriques au démarreur. Après avoir corrigé cela, ce qui a tout de même demandé une autre petite heure de démontage-remontage, le moteur a démarré au deuxième essai, sans faire de chichis, en adoptant un ralenti régulier bien qu’un peu bruyant ; je n’avais pas pris le temps de raccrocher l’échappement, puisqu’il faut monter la voiture sur des rampes, et que cela demande un moteur fonctionnel, évidemment. Je m’en excuse auprès de mes voisins puisqu’il était près de 11 heures du soir, mais l’excitation était trop forte.

Curieusement, toute cette saga m’a fait réaliser que bien que j’aime beaucoup conduire, j’ai autant de plaisir lorsque je bricole la mécanique. Plus jeune, je passais des heures à assembler des modèles réduits, perfectionnant mon art au fil des réalisations, que je reléguais au fond d’un placard une fois complétés. J’ai même déjà installé un véritable petit moteur à essence (prélevé sur un petit avion Cox de vol circulaire à cordes) dans ma Jeep de GI-Joe pour entraîner les roues. J’ai bricolé le châssis, fabriqué un essieu, changé les roues de la Jeep pour celles de mon Tonka pour ensuite me rendre compte que si la Jeep roule maintenant toute seule, c’est moins intéressant que de la construire.

L’objet automobile est plus fascinant, selon moi, que la conduite automobile. Il n’y a vraiment que sur circuit que la conduite peut être vraiment intéressante ; mais alors, ma sensibilité pour la mécanique m’empêche de repousser les limites, de tenter de battre le record du tour. L’automobile est pour moi une chose vivante, une compagne, une fidèle amie. D’ailleurs, durant ces longs mois d’inactivité, je glissais régulièrement un petit mot à ma voiture, avec une petite tape sur ses fesses, pour qu’elle sache que je ne l’oubliais pas, qu’elle aurait un coeur tout neuf bientôt, que l’attente en valait la peine. C’est probablement pour cela qu’elle a démarré si facilement, elle n’attendait que cela.

Le Blog Auto

Rédacteur en Chef - autoExpert Le Guide

Pour partager :