Essai routier – Kia Cadenza 2014

Kia-Cadenza-2014

Cadenza 2014 : le vaisseau amiral de Kia… pour l’instant

J’ai décidé ce mois-ci de vous faire connaître une voiture que vous n’avez probablement jamais rencontrée : la Kia Cadenza 2014. C’était d’ailleurs la première fois que j’en voyais une en personne! Une semaine à son volant m’a fait découvrir que Kia pourrait avoir du succès dans les catégories plus luxueuses. Elle sait faire, mais les consommateurs sont-ils prêts à payer près de 50 000 $ pour une Kia?

Kia-Cadenza-2014-avant

Même si elle partage le même châssis que l’Optima, la silhouette ne s’en inspire pas. En fait, en la regardant sous tous les angles, elle me fait penser à une Forte, version grand format. Le style de la calandre et des feux arrière s’y apparente beaucoup. Le choix d’un niveau d’équipement ne sera pas difficile à faire puisqu’il n’y a que deux modèles. La version de base, quand même luxueuse, et la version de luxe dans laquelle tout est inclus.

Kia-Cadenza-2014-int-back

Si vous pensez que la Kia Cadenza est la cousine de la Hyundai Genesis, détrompez-vous. Elle est plutôt la cousine de l’Azera, une berline toujours distribuée aux États-Unis. Comme cette dernière, la Cadenza est un peu l’équivalent d’une Optima super équipée à moteur V6. Ce V6 de 3,3 litres offre 293 chevaux à son propriétaire. De conception moderne, il s’abreuve d’essence ordinaire au moyen de l’injection directe. C’est la deuxième fois que je mets ce moteur à l’épreuve et sa vivacité et sa flexibilité me surprennent, tout comme sa consommation d’essence. Légèrement sous les 10 litres aux 100 kilomètres en conduite combinée, sa consommation est très raisonnable pour un moteur qui offre autant de puissance. Il faut souligner toutefois que je n’ai pas le pied pesant, ce qui pourrait facilement changer la donne.

Kia-Cadenza-2014-engine

La transmission automatique à six rapports effectue son travail en douceur et un mode manuel est offert, tant au levier de vitesses qu’avec des palettes juxtaposées au volant. Les changements en mode séquentiel sont rapides, mais je ne vois pas très bien en quelles occasions on pourrait s’en servir dans une voiture où l’accent sportif n’est pas mis en évidence.

Même si elle est plutôt bourgeoise, la Kia Cadenza 2014 offre une tenue de route agréable. L’amortissement de la suspension est destiné au confort des occupants. Ce que je comprends mal, c’est que plusieurs modèles Kia, comme la Forte, sont équipés de la direction Flex, qui permet de changer la précision de la direction. La Cadenza ne l’offre pas. C’est dommage, car ça aurait pu améliorer sa direction passablement floue. Le freinage est évidemment assuré par des freins à disque aux quatre roues auxquels l’antiblocage est ajouté en équipement de série.

Kia-Cadenza-2014-jante

Quand on prend place dans une voiture de cette catégorie, on s’attend à être dorloté. Les sièges en cuir Nappa de la version Premium sont confortables et nous soutiennent bien dans les courbes. Dans la Premium, le siège conducteur est chauffant et refroidissant. De plus, il offre un support ajustable pour les genoux. Les trois autres places peuvent être chauffées, si on le désire. Le volant est aussi chauffant, le meilleur équipement offert dans une voiture au Québec! L’espace ne manque pas, autant à l’avant qu’à l’arrière. Le design du tableau de bord est très classique au point où j’ai dit à ma conjointe que j’avais l’impression d’être au volant d’une vieille Buick. La finition est parfaite et les matériaux sont de qualité. Les cadrans semblent eux aussi classiques, mais le cadran du centre, l’indicateur de vitesse, est en fait un écran ACL. Il affiche des renseignements sur le fonctionnement du véhicule de même que les deux compteurs journaliers.

Kia-Cadenza-2014-interieur

Au centre de la planche de bord, un grand écran affiche le système de navigation. Celui-ci est très convivial et facile à paramétrer. Les indications sont claires. Si seulement il comprenait le français! En effet, les commandes vocales françaises ne sont pas disponibles. Le système audio Infinity offre une sonorisation efficace avec ses 12 haut-parleurs répartis dans l’habitacle. Le système Bluetooth est très facile à jumeler à votre téléphone cellulaire. Vous n’avez plus aucune raison de parler avec l’appareil à l’oreille. Par le Bluetooth, vous pouvez aussi écouter la musique stockée dans votre téléphone. Le système comprend, bien sûr, la radio AM, FM, et satellite. Vous avez aussi la possibilité de brancher votre iPod dans la prise USB et de profiter d’une excellente interface pour le contrôler.

Kia-Cadenza-2014-dash

Les commandes de la climatisation bizone sont entièrement automatiques et placées de chaque côté d’une jolie horloge analogique, signe de luxe dans le monde automobile. Les essuie-glaces détectent la présence de pluie, mais leur sensibilité est difficile à ajuster correctement. Le régulateur de vitesse intelligent, que j’aime beaucoup en temps normal, m’a fortement déplu. Il nous ralentit souvent inutilement même si on sélectionne la distance la plus courte entre deux véhicules. De plus, il ne comprend pas que lorsque je clignote, c’est que je veux doubler le véhicule plus lent et donc, accélérer! Et il est impossible de débrancher son  » intelligence « . Programmation à revoir!

Le toit panoramique laisse entrer beaucoup de lumière dans l’habitacle. Si vos passagers arrière préfèrent la pénombre, il y a un pare-soleil motorisé dans la lunette arrière. Le coffre est grand même si le seuil de chargement est un peu haut. Impossible toutefois de l’agrandir, car la banquette arrière est fixe. Il est par contre possible d’y mettre des skis puisqu’il y a une trappe dans la banquette.

La Kia Cadenza 2014 est une admirable voiture de luxe. Mais, il y a quelques détails qui me dérangent. Son design est un peu trop semblable à des produits Kia beaucoup moins chers. Je sais que c’est une image de marque, mais les acheteurs de voiture de luxe n’aiment pas, en général, être associés à des produits plus  » bas de gamme « . Il y a des équipements dont l’absence est impardonnable étant donné qu’on les retrouve dans des voitures moins chères ou chez la concurrence : changement de phares automatiques (offerts dans une Dodge Dart), alertes de collision avant (offert dans une Subaru Legacy), direction ajustable (offert dans une Forte), vue en plongée de l’entourage du véhicule (offert dans une Nissan Note) et d’autres. Si la Cadenza était commercialisée depuis de nombreuses années, on pourrait lui pardonner, mais ce n’est pas le cas.

De toute façon, la Kia Cadenza 2014 ne sera pas le vaisseau amiral de Kia très longtemps puisque la K900 arrivera au début de l’été. La Cadenza est une bonne voiture, mais elle m’a laissée sur ma faim, car je peux pratiquement en avoir plus dans une Optima pour moins cher.

Fiche Technique Du Modèle À L’essai

Kia Cadenza Premium 2014

Moteur : V6 3,3 litres à injection directe

Puissance : 293 chevaux à 6 400 tours/minute

Couple : 255 livres-pied à 5 200 tours/minute

Transmission : automatique à six rapports avec mode séquentiel et palettes au volant

Freins : à disque ABS aux quatre roues avec répartition électronique de la force de freinage

Suspension avant : à jambes de force MacPherson, ressorts hélicoïdaux et amortisseurs dynamiques

Suspension arrière : indépendante à bras multiples et amortisseurs dynamiques

Roues : 19 pouces

Prix : 46 580 $ + taxes et frais

Conditions de l’essai

Essai routier : du 14 au 21 avril 2014

Météo : beaucoup de soleil, un peu de pluie et de neige, entre -8 et 17 °C

Distance parcourue : 650,8 km (62 % autoroute)

Consommation : 9,7 litres/100 km

Par Christian GagnonLeBlogAuto.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>