F1: le bilan de mi-saison

Grand Prix de Formule 1

La première moitié de la saison 2013 a été dominée par… les pneus! Plusieurs incidents qui se sont produits durant les courses de la première moitié de la saison étaient reliés aux pneus.

Malgré la grande avance d’Infiniti Red Bull au sommet du Championnat des Constructeurs, la saison 2013 n’est pas une saison facile pour cette écurie. Durant le Grand Prix de Malaisie, des chicanes internes ont éclaté quand Sebastian Vettel a ignoré les consignes d’équipe et dépassé son confrère Mark Webber pour remporter la victoire. L’écurie, qui se fiait habituellement sur les bons classements de Vettel en qualifications, a dû faire avec la domination de Mercedes le samedi.

Lewis Hamilton, critiqué pour son passage de McLaren aux Flèches d’Argent cette saison, a tout même réussi à obtenir quatre positions de tête, une victoire et trois podiums, pendant que son collègue, Nico Rosberg, a amassé trois positions de tête et deux victoires. Pas mal! Ces sept poles positions ont donné du fil à retordre à Infiniti Red Bull et, maintenant que Mercedes a réglé certains problèmes de mécanique, ses pilotes sont en bonne position pour demeurer dans la course au cours des neuf courses restantes.

Lotus a commencé 2013 sur les chapeaux de roues avec une victoire de Kimi Raikkonen à Melbourne. Mais ce départ en force n’a pas permis au Finlandais ni à l’équipe de récolter d’autres victoires, Raikkonen amassant cinq deuxièmes places pendant que Romain Grosjean avait deux troisièmes places à son actif. Même si les Lotus ont bien bataillé pendant les courses, elles ont eu beaucoup de difficultés dans les qualifications du samedi ce qui, évidemment, n’aide en rien lors de la course du dimanche.

Mauvaise année jusqu’ici pour Ferrari, même si celle-ci est troisième au Championnat des Constructeurs, et Fernando Alonso, troisième chez les pilotes. La F138 était bonne au début, avec des victoires en Chine et en Espagne, mais de piètres résultats en qualifications ont miné les chances de Ferrari de bien attaquer Red Bull et Mercedes en piste. La frustration du pilote espagnol est maintenant bien tangible. La saison de Felipe Massa, elle, s’en va à la dérive après avoir pourtant surclassé son confrère en qualifications sur une base régulière.

Force India connait une belle saison jusqu’à maintenant. Adrian Sutil et Paul di Resta ont livré la marchandise sur la piste, finissant souvent dans les points et établissant Force India comme la plus forte écurie de milieu de peloton. Sauber, avec sensiblement le même budget, a dû relever de nombreux défis en arrivant à Melbourne avec une voiture qui nécessitait des ajustements à la suspension arrière et deux nouveaux pilotes. Nico Hulkenberg a fait de son mieux avec l’équipement mis à sa disposition, allant chercher sept points pour son écurie, pendant que son coéquipier Esteban Gutierrez s’en est pas mal sorti pour un débutant.

La deuxième moitié de saison promet des courses serrées et des batailles enlevantes jusqu’à la course finale à Interlagos.

Par Christian GagnonLeBlogAuto.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>