Rêver à une automobile, oui. Rêver en automobile, non

Pour partager :

Fatigue au Volant

Vous bâillez à répétition, vos yeux picotent, vos réactions derrière le volant sont lentes et vous peinez à maintenir une vitesse et une trajectoire constantes? Voilà quelques-uns des signes annonciateurs de la fatigue. Troisième cause d'accidents sur les routes du Québec, il est essentiel pour les conducteurs de prendre les actions nécessaires dès l’apparition des premiers symptômes d’épuisement.

Mieux vaut prévenir que dormir
En 2013, pour la deuxième année consécutive, la Société de l’assurance automobile du Québec (#SAAQ) a mis en place une campagne de sensibilisation pour contrer les effets de la fatigue au volant. Elle avait pour but de conscientiser les usagers de la route aux conséquences, parfois dramatiques, de ce fléau. À l’instar de l’alcool, la fatigue influe sur les capacités de conduite, les réflexes, l’attention et le jugement. Elle peut causer des accidents tout aussi mortels que l’alcool ou la vitesse. À ce titre, une étude de Transport Canada révèle que 20 % de Canadiens ont avoué s’être déjà endormis pendant qu’ils conduisaient et qu’une collision mortelle sur cinq est attribuable à la fatigue au pays. Également, d’après les données de 2008 de la SAAQ, 22,3 % des accidents mortels et 20,5 % des accidents avec blessures corporelles sont attribuables à la somnolence au volant.

Bien qu’elle puisse survenir subitement, il est possible de prévenir la fatigue au volant. À titre d’exemple, si vous parcourez un long trajet, effectuer des arrêts aux deux heures pour vous dégourdir et pour casser la monotonie. Si vous le pouvez, évitez de prendre la route la nuit et dans le cas où vous ressentez de la fatigue, arrêtez-vous dans un endroit sécuritaire et faites une sieste de 15 minutes, ce qui est habituellement suffisant.

Il est important de démystifier certains mythes quant aux remèdes à prendre contre la somnolence : boire un café, fumer une cigarette, ouvrir la fenêtre ou monter le volume de la radio ne sont que des solutions temporaires puisque leurs effets sont de très courtes durées, voire même inefficaces.

Fatigue au Volant

Les automobiles qui vous tiennent éveillés
Aujourd’hui, certains constructeurs automobiles proposent des systèmes de détection de fatigue de série. Ceux-ci sont en mesure de détecter les signes de somnolence chez les conducteurs grâce, notamment, aux mouvements du volant et au passage involontaire sur les lignes de la chaussée. Conçu sous forme de détecteurs, le dispositif envoie des signaux sonores et optiques au conducteur l’enjoignant de fortement s’arrêter. Si ce dernier prend la décision de continuer, les signaux seront répétés à toutes les 15 minutes. Mais la technologie et les caractéristiques peuvent varier d’une voiture à une autre. Bien entendu, ce genre de système peut aider à prévenir de graves accidents, mais la responsabilité incombe en premier lieu à chaque conducteur.

Tous les automobilistes doivent prendre les mesures qui s’imposent en cas de fatigue, tant pour leur propre sécurité que celle des autres usagers de la route. Les villages-relais sont une bonne option pour les conducteurs puisqu’ils pourront profiter d’une panoplie de services destinés aux voyageurs. Rappelez-vous qu’il est préférable d’arriver en retard plutôt qu’en corbillard!

Pour partager :