Fiat Multipla 2002

Pour partager :

La marque italienne a réussi un coup de maître en permettant de caser six personnes et leurs bagages dans un véhicule mesurant moins de quatre mètres de long. Pour ce faire, Fiat a choisi d'installer deux rangées de trois places. Une architecture reprise quelques années plus tard par Honda avec le FR-V.

Disposant d'une largeur conséquente, chaque rangée offre trois sièges de même taille et coulissants. Ce dernier détail a son importance puisqu'il permet d'éviter de jouer des coudes. Évidemment, la conception de la voiture datant de dix ans, les sièges ne sont pas escamotables dans le plancher.

Mais la dernière rangée peut se replier en portefeuille.

Mécanique, un diesel fiable

Fiat n'a pas jugé utile d'offrir une large palette de moteurs à son Multipla quand certains de ses plus sérieux concurrents multipliaient les versions. Résultat, un seul bloc à essence est disponible : le 1.6 16V de 103 ch. Très peu présents sur le marché, les exemplaires en circulation affichent souvent beaucoup moins de kilomètres que les diesels. La consommation n'est pas des plus mesurées et le plaisir est absent, notamment à cause des fréquents rétrogradages réclamés pour relancer l'engin. Toutefois, si vous roulez peu, il peut constituer un bon choix. Ce bloc a aussi été proposé en bicarburation GPL mais la mise en place du bonus-malus lui a été fatale.

Évolutions en douceur

Le moteur le plus adapté demeure l'unique 1.9 JTD, largement éprouvé sous le capot d'autres modèles du groupe. D'abord apparu dans une version de 105 ch, il a légèrement évolué au fil du temps pour atteindre 120 ch en 2005. Quelle que soit la puissance retenue, ce bloc fait preuve d'une belle sobriété et de performances convenables. Les reprises ne sont jamais laborieuses et la souplesse d'utilisation est agréable au quotidien.

Dommage qu'il ne soit pas plus discret sous le capot du Multipla, surtout à froid. Bien que Fiat ait été l'un des premiers constructeurs à proposer un diesel moderne sur le marché, ce moteur fait preuve d'une grande fiabilité, tant mécanique qu'électronique. Les modèles les plus anciens peuvent donc afficher des kilométrages élevés. Dans ce cas, les tarifs sont alléchants mais le coût d'entretien sera bien plus conséquent.

Autoexpert

Pour partager :