Fisker: une lente agonie

Pour partager :

fisker-2013Pour la première fois au dernier Salon de l'Auto de Montréal, les visiteurs ont pu admirer trois représentantes de la marque Fisker. C'est qu'il y a maintenant des concessionnaires Fisker à Montréal et à Québec. Mais est-ce la dernière fois qu'on les voyait? L'avenir est inquiétant.

Vendredi dernier, Fisker a licencié tous ses employés en charge des relations publiques et la plupart du reste de sa main-d'œuvre. C'est une autre mauvaise qui s'accumule sur une série de déboires, autant financiers que mécaniques.

La beauté de la voiture n'est nullement en cause. Cette première voiture hybride rechargeable au monde a des airs de BMW, mais avec des lignes plus gracieuses que celles de la marque bavaroise. Cette première voiture a d'ailleurs lancé Fisker très rapidement dans l'arène automobile au point où la compagnie a peut-être grandi trop rapidement.

Même si des vedettes du grand écran comme Leonardo DiCaprio et Justin Bieber comptent parmi ses clients, Fisker a beaucoup de difficulté à vendre ses voitures qui se détaillent tout de même autour de 130 000$. Le gouvernement américain y a pourtant cru puisqu'il a fourni à Fisker un prêt pour l'assemblage de véhicules avancés technologiquement en 2009. Une tentative d'entrée en bourse a échoué en 2010, une autre demande ayant été faite en 2012. Tout ça dans le but d'augmenter les liquidités pour le développement futur d'autres modèles.

La Fisker Karma, malgré sa beauté, n'est pas étrangère à ces déboires. En fait, trois de ces véhicules ont défrayé les actualités au cours de sa courte carrière. Le premier cas d'auto-immolation s'est déroulé au Texas où le feu s'est propagé à la maison du propriétaire. Le problème mécanique qui a causé l'incendie est toujours un mystère.

Le deuxième cas se déroule en Californie. La Karma a été complètement calcinée à cause d'un ventilateur de refroidissement défectueux. Fisker a d'ailleurs lancé un rappel volontaire un peu plus tard pour régler le problème. Finalement, c'est l'ouragan Sandy qui a fait des siennes en brulant 16 Karma (un total de 230 furent détruites), ce qui a probablement coûté beaucoup de sous à Fisker.

Puis, le mois dernier, Henrik Fisker a déclenché des spéculations sur l'avenir de la compagnie en démissionnant, même si celle-ci cherchait encore des partenaires financiers, les usines tournant au ralenti depuis le milieu de 2012. L'annonce de vendredi, dans le contexte actuel, est peut-être le dernier clou dans le tombeau de ce qui était autrefois Fisker Automotive. Il faut maintenant engager des avocats et se préparer à une éventuelle faillite.

Si la voiture ne se vend pas, c'est qu'elle est plus efficace sur papier qu'en réalité. Propulsée par deux moteurs électriques et un quatre-cylindres turbo GM Ecotec de 2,0 litres qui sert à prolonger l'autonomie, la Karma et ses 408 chevaux devrait être efficace. En fait, elle n'est pas plus économique que certaines voitures V8 de puissance similaire. Son poids de 5300 livres et son prix de 130 000$ n'aident pas sa cause.

Bonne chance aux concessionnaires de Montréal et Québec!

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :