Ford Escort Mk 1 1968-75

Pour partager :

La voiture mystère de la dernière édition était une Ford Escort de première génération, mieux connue au pays des Beatles comme une « Mark I ». Produite en Angleterre, cette Escort n’est pas venue chez nous en Amérique du Nord mais elle a connu un joli succès un peu partout ailleurs dans le monde. Elle a même été fabriquée en Allemagne, en Australie et en Israël. La voiture de la photo est la fameuse version RS 1600, la sportive de la famille.

Évidemment, comme toute bonne britannique, cette petite voiture compacte à vocation populaire était fort classique dans sa conception : moteur avant, propulsion arrière, essieu rigide suspendu par des lames, bloc et culasse en fonte, boite de vitesse manuelle à quatre rapports, automatique à trois rapports, direction à crémaillère non assistée. Sur le plan du style, toutefois, la Ford Escort était tout à fait moderne et contemporaine : la ligne qui s’affine au milieu et la célèbre calandre en forme d’os qui englobe les petits phares ronds l’ont rendue facilement reconnaissable parmi l’offre de cette période. Il faut dire que les petites voitures des années 60 singeaient souvent leurs grandes soeurs, alors que cette Ford affichait de fort jolies proportions.

Si les versions normales étaient entrainées par de modestes moteurs à quatre cylindres (940 cc de 36 cv, 1100cc de 45 cv et 1300 cc de 52 cv), Ford présenta dès ses débuts des motorisations plus costaudes. La 1300 GT offrait ainsi 72 cv, et la Twin Cam offrait pas moins de 115 cv. Mais la vraie vedette de la famille, c’était la RS 1600 : 120 cv tirés d’un moteur de légende, le fameux « BDA ». Ce moteur était en fait une évolution majeure du bloc « Kent » de 1600 cc, ce bloc à arbre à cames latéral bien connu et qui a propulsé toute une génération de voitures de série et même les Formule Ford. Le BDA (Belt-Drive, A-series engine) inaugurait un entrainement par courroie pour la culasse à deux arbres à cames en tête et 16 soupapes développée par le célèbre motoriste Cosworth, rien de moins. Le BDA fut employé partout, autant en course qu’en série, allant de la Formule Atlantic aux voitures de rallyes, en passant par cette RS 1600. Avec moins de 800 kg à déplacer, ce moteur pouvait s’exprimer joyeusement.

Ceux qui l’ont déjà entendu à pleins gaz s’en souviennent certainement, car sa sonorité particulière était diablement enivrante. Les RS 1600 offraient aussi une suspension mieux contrôlée, des jantes plus larges et une coque renforcée. C’est pour ces raisons que l’Escort Mk I connût un si grand succès en rallye, sur une période qui dure encore. Il n’est en effet pas rare d’en apercevoir encore dans les rallyes régionaux, en Angleterre, et pas toujours derrière les voitures modernes.

La Ford Escort a longtemps été la voiture la plus populaire dans son pays d’origine. Un tel succès a été forgé par une forte présence en compétition (Ford était alors un joueur de premier plan en Endurance aux 24 heures du Mans, en Rallye et en Formule 1) mais aussi parce que l’Escort était offert en quatre carrosseries : berlines à deux et quatre portières, break à trois portières et camionnette tôlée à usage commercial.

Le Blog Auto

Pour partager :