Ford étend son portefeuille de motorisations propres

Ford innove sans cesse dans le domaine des énergies alternatives au pétrole

Deux innovations majeures destinées à être proposées au public américain ont été dévoilées à Washington: le Ford Escape Hybrid E85 qui évoluera en flotte dès le printemps dans six états américains, et le premier véhicule hybride à pile à combustible, rechargeable sur secteur, le Ford Edge HySeries Drive.

Ford Escape Hybrid E85

Ford commercialise actuellement deux modèles totalement hybrides – le Ford Escape Hybrid et le Mercury Mariner Hybrid – et en a annoncé trois nouveaux, le Mazda Tribute, la Ford Fusion et la Mercury Milan. Le Ford Escape Hybrid, premier SUV hybride au monde, a été lancé en 2004. Avec le Mercury Mariner Hybrid, il est le SUV hybride le plus propre et offrant le meilleur rendement énergétique actuellement disponible. Aucun autre constructeur américain n’offre aujourd’hui ne serait-ce qu’un véhicule hybride total.

Le Ford Escape Hybrid E85 est le premier véhicule hybride au monde à pouvoir fonctionner avec un carburant renouvelable tel que le superéthanol E85. Dès le printemps, Ford livrera 20 véhicules de démonstration Escape Hybrid E85 qui seront utilisés en flotte dans six états américains.

L’enjeu du superéthanol E85

Ford a produit l’an dernier 250.000 véhicules pouvant fonctionner à l’éthanol dont des pick-up Ford F-150, ainsi que les berlines haut de gamme Ford Crown Victoria, Mercury Grand Marquis et Lincoln Town Car.

L’E85 est un carburant renouvelable qui contient 85 % d’éthanol et 15 % d’essence. Aux États-Unis, il est majoritairement produit à partir du maïs. L’essence vendue aux U.S.A. contient jusqu’à 10 % d’éthanol, mais un nombre croissant de véhicules peuvent désormais fonctionner avec des mélanges contenant jusqu’à 85 % d’éthanol. Dans le cadre de la stratégie nationale sur l’énergie – qui veut exploiter le potentiel des carburants renouvelables en proposant des mesures incitatives sur la production des véhicules ainsi que sur la mise en place de pompes sur le territoire – Ford s’est engagé à ce que la moitié de sa production soit des modèles flexifuel d’ici 2012.

Première mondiale : le concept Ford Edge HySeries Drive

Le Ford Edge HySeries Drive est un véhicule hybride à pile à combustible, rechargeable sur secteur.

Le nouveau modèle Ford présenté à Washington fin janvier combine un alternateur alimenté par une pile à combustible à hydrogène embarquée avec des batteries lithium-ion permettant un taux d’émission de CO2 nul. Ce véhicule bénéficie d’une architecture adaptable qui permet de mettre en oeuvre de nouvelles technologies d’alimentation et de propulsion au fur et à mesure qu’elles évoluent sans devoir repenser totalement le véhicule.

« L’Edge HySeries Drive offre une grande souplesse en matière de recherche sur les futurs moteurs », souligne Gerhard Schmidt, vice président de la recherche chez Ford. « On peut parfaitement retirer la pile à combustible et la remplacer par un petit moteur diesel ou essence ou tout autre type de motorisation branché à un petit alternateur pour fabriquer l’électricité tout comme la pile à combustible le fait désormais. »

Plus qu’un concept, presqu’une réalité

La nouvelle motorisation HySeries Drive™ proposée dans le Ford Edge est une version inspirée de celle présentée pour le concept Ford Airstream, dévoilé lors du Salon de Detroit 2007. « Notre démarche a été de transférer la technologie d’un véhicule extraordinaire, l’Airstream, et de l’appliquer à un modèle existant, pour qu’elle ne reste pas confinée dans un véhicule futuriste », ajoute Schmidt.

Ce véhicule hybride est animé en permanence par un groupe de batteries lithium-ion de 336 volts. Chaque jour, il parcourt les 40 premiers kilomètres uniquement à l’électricité stockée, ensuite la pile à combustible commence à fonctionner pour recharger les batteries, ceci lui donne 320 kilomètres d’autonomie supplémentaire. Il offre ainsi une autonomie totale de 360 kilomètres avec un niveau d’émission nul. Les utilisations individuelles peuvent varier dans une large mesure, ce qui peut rallonger l’autonomie entre deux ravitaillements jusqu’à 640 kilomètres.

Le Ford Edge HySeries Drive se déplace à une vitesse maxi de 136 km/h. Un chargeur embarqué (110/220 VAC) peut recharger les batteries à partir d’une prise domestique standard, faisant de ce concept une véritable voiture hybride rechargeable sur secteur.

La motorisation HySeries Drive est une approche hautement innovante qui a permis de réduire de plus de 50 % la taille, le poids, le coût et la complexité d’un système de pile à combustible classique. Il présente également un potentiel de durée de vie de deux fois supérieure à celle de piles à combustible groupées.

Il reste, bien sûr, un certain nombre d’obstacles techniques à franchir avant qu’un tel véhicule ne devienne une réalité pour tous. Les véhicules à pile à combustible restent très onéreux, coûtant plusieurs millions de dollars chacun. Le coût le plus important reste celui des batteries lithium-ion. Un travail important est également nécessaire pour que les piles à combustible soient plus durables et pour créer une infrastructure distributrice d’hydrogène.

L’hydrogène, partie intégrante des recherches de Ford

La recherche sur l’hydrogène, constitue l’un des domaines d’étude de Ford pour répondre aux questions de changement climatique et à la dépendance énergétique. Ford travaille simultanément sur plusieurs fronts parmi lesquels les hybrides traditionnels avec les Ford Escape Hybrid et Mercury Mariner Hybrid, les piles à combustible à hydrogène, les moteurs à combustion interne à hydrogène, l’éthanol, le diesel propre et les évolutions sur les motorisations.

Ford a commencé à travailler sur la technologie de l’hydrogène au début des années 1990. La première Ford équipée d’une pile à combustible a été lancée en 2001. Ford dispose actuellement d’une flotte de 30 Focus pile à combustible fonctionnant dans sept villes dans le cadre d’un programme mondial de tests en conditions réelles. Depuis le lancement, plus de 480.000 km d’essais ont été accumulés.

Cette expérience, réalisée dans divers environnements locaux, génère un grand nombre d’informations qui pourront être intégrées dans les futurs systèmes de propulsion automobile à pile à combustible. Les enseignements de cette initiative permettront de s’orienter vers une interface de distribution de l’hydrogène adaptée et ne présentant aucun problème de ravitaillement.

Trouver un Ford Escape Hybrid à vendre sur autoExpert.ca

Trouver un Ford Edge à vendre sur autoExpert.ca

Ford Motor Company

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>