Ford Fiesta 1978-80

Pour partager :

La jolie petite voiture de la photo-mystère était une Ford Fiesta de la première génération, une voiture construite par Ford en Europe et vendue un peu partout dans le monde. L’Amérique du Nord aura vu passer la Fiesta de 1978 à 1980, trois courtes années pendant lesquelles elle aura servi de mesure temporaire en attendant la venue del'Escort à traction avant, plus grosse et mieux adaptée au marché nord-américain. La Fiesta avait pourtant un atout majeur sous son capot : le fameux moteur Kent de Ford, un bloc à quatre cylindres bien connu des coureurs pour avoir motorisé les monoplaces de course Formule Ford pendant des décennies. La version du Kent retenue pour notre marché était le 1600 cc, mais il a aussi existé en version 900 ,1100 et 1300 cc en Europe. Malheureusement, ce moteur de 84 cv là-bas était ramené à 66 cv ici à cause des sévères mesures antipollution de l’époque. Les années 70-80 ont été terribles sur ce plan. Néanmoins, la Fiesta était l’une des plus rapides petites voitures de son époque, avec un 0-100 km/h en 11 secondes, seule la VW Rabbit faisant alors mieux.

Nos Fiesta étaient fabriquées en Allemagne, à l’usine de Cologne, et n’ont été offertes qu’en carrosserie à trois portières et boite manuelle à quatre rapports. Même si la climatisation était offerte pour le confort des Américains, l’absence d’une boite automatique et la petite taille de la Fiesta lui ont beaucoup nuit au pays des Chrysler Newport, des Mercury Marquis et autres Pontiac Catalina. Ce sont surtout les jeunes couples et les célibataires qui en ont fait leur seul véhicule, et bien peu se sont retrouvées comme deuxième

Mais sur le plan sportif, la présence du moteur Kent attira rapidement les coureurs qui pouvaient la convertir en championne des petites ligues en lui ajoutant un arceau à quatre montants, des ceintures de sécurité de course, un filet de fenêtre et un peu de ruban gommé sur les phares, et c’est à peu près tout. Avec son poids plume de 816 kg, et un peu de bidouillage du côté du moteur, la Fiesta devait être une agréable pistarde à n’en pas douter. Bien sûr, le bidouillage était interdit par les règles de la catégorie «showroom stock » dans laquelle elle s’amusait, mais le laxisme était la règle, pourvu que ce ne soit pas trop évident.

La Fiesta vit sa présence en Amérique se terminer avec l’année-modèle 80, mais près de 50 000 voitures, toutes des 1980, ont tout de même été vendues en 1981 alors que la nouvelle Escort arrivait en concession. En tout, ce sont près de 300 000 Fiesta qui ont traversé l’Atlantique, et quelques-unes sont toujours en fonction dans les circuits de course de voitures anciennes. Pour ceux-ci, et surtout pour les coureurs de Formule Ford, le moteur Kent est de retour en production chez Ford Racing et des moteurs tout neufs seront en vente au cours de l’année 2010.

Le Blog Auto

Pour partager :