Ford Fusion Hybrid 2015 – une beauté écolo

Pour partager :

Ford Fusion Hybrid 2015

La Ford Fusion a fait son apparition en 2006 en remplacement de la Taurus, autrefois plus petite. Sans avoir été un succès instantané, disons qu’elle a pris une part importante des ventes de sa catégorie avec les années suivantes. Depuis 2013, sa silhouette est tout à fait unique avec sa calandre aux airs d’Aston Martin et un classicisme qui vieillit bien. Elle est aussi la berline intermédiaire qui offre le plus de choix aux écolos avec ses moteurs quatre cylindres EcoBoost turbocompressés ainsi que son groupe hybride conventionnel ou rechargeable. Cette fois-ci, c’est la version Titanium hybride que j’ai pu conduire. Cette version haut de gamme fait tout pour vous conquérir puisqu’elle doit maintenant affronter non seulement Toyota, mais aussi Kia et Hyundai.

2015 Ford Fusion Hybrid Dashboard

Le tableau de bord, bien assemblé, est de style relativement classique dans l’esprit de la silhouette de la voiture. Les matériaux sont de qualité et le cuir de la version de luxe est très confortable. Il est possible de faire chauffer ou refroidir les sièges avant. Il est malheureusement impossible de faire chauffer ceux de la banquette arrière. Par contre, où que vous soyez assis, l’espace pour les jambes, les hanches et la tête y est excellent. Il faudra simplement faire attention en prenant place à l’arrière, car la ligne de toit fuyante vers l’arrière risque de vous donner mal à la tête en entrant.

Si on revient au tableau de bord, une part importante de l’espace est réservée à des écrans : deux petits dans la nacelle d’instrumentation et un grand dans le bloc central. Pour ce qui est des deux petits écrans, il est possible de les personnaliser pour y afficher, à gauche, des graphiques sur le rendement du moteur et, à droite, des feuilles d’arbres sur votre performance environnementale, le GPS, le téléphone ou le divertissement.

2015 Ford Fusion Hybrid SYNC

Au centre, le système d’infodivertissement SYNC, un système qui est sur ses derniers milles puisqu’il sera bientôt remplacé par un tout nouveau basé sur une architecture BlackBerry. Le système actuel est tout de même très agréable à utiliser dans la plupart des situations et les commandes vocales permettent de changer de station de radio, répondre au téléphone et même programmer une adresse GPS rapidement. Plus bas, certaines fonctions peuvent être activées à l’aide de touches conventionnelles tactiles. Je ne suis pas un amateur des touches tactiles dans une automobile, car elles sont une source supplémentaire de distraction. Celles de la Fusion Hybrid ne sont pas trop mal, car il faut tout de même appuyer sur le panneau pour que la fonction s’active.

Les voitures hybrides fonctionnent en partie à l’aide de batteries et il faut bien les mettre quelque part ! Dans la Fusion Hybrid, elles sont dans le coffre, placées sur l’essieu arrière. Le coffre est donc légèrement amputé, mais on peut dire que c’est contrôlé et il est possible d’abaisser la banquette divisée 60/40. Si jamais la version hybride rechargeable Energi vous intéresse, sachez que le coffre est encore plus petit.

Lorsque vous ouvrirez le capot, vous verrez que le compartiment moteur est passablement encombré. Deux moteurs y prennent place. En fait, c’est tellement encombré que la batterie conventionnelle a été placée dans le coffre. À gauche, le moteur thermique quatre cylindres de 2,0 litres et à droite, le moteur électrique. L’ensemble produit 188 chevaux. La transmission est une boîte à variation continue (TVC). Les accélérations sont douces et seul le grognement du moteur quatre cylindres se fait entendre en accélération. Si vous désirez plus de puissance, il faut enfoncer l’accélérateur. Les deux motorisations s’allient alors et le couple du moteur électrique donne une poussée impressionnante à la voiture. Pour ce qui est du passage du moteur à essence au moteur électrique en conduite normale, il serait imperceptible si ce n’était du moteur à essence un peu bruyant. Heureusement que la voiture semble bien insonorisée, car ça pourrait rapidement devenir désagréable. Le freinage est efficace, mais il faut prendre en considération que c’est un système régénératif et que son fonctionnement est différent du freinage conventionnel. La suspension est bien calibrée et offrira un bon confort pour la routine quotidienne. Ce n’est pas une voiture de course et elle le sait très bien.

2015 Ford Fusion Hybrid Arrière

La Ford Fusion Hybrid 2015 est une belle et bonne voiture. Cette technologie se retrouve sous le capot des Fusion depuis plusieurs années et semble très fiable jusqu’ici. La consommation d’essence en été est excellente pour une voiture de ce gabarit et les inconvénients liés à la présence des batteries sont réduits au minimum. C’est une berline à l’allure classique qui devrait continuer à bien vieillir. Une belle réalisation de Ford.

 

FICHE TECHNIQUE DU MODÈLE À L’ESSAI

Ford Fusion Hybrid Titanium 2015

Moteur : moteur à cycle Atkinson de 2,0 litres + moteur électrique

Puissance jumelée : 188 chevaux

Transmission : à variation continue, contrôlée électroniquement (eCVT)

Suspension avant : indépendante à jambes MacPherson

Suspension arrière : indépendante multibras

Direction : à assistance électrique

Freins : régénératif à quatre disques avec antiblocage ABS

Pneus : 17 pouces à faible résistance au roulement

Roues : 17 pouces à 10 rayons en aluminium peint

Prix : 48 289 $ avec taxes (2016)

 

CONDITIONS DE L’ESSAI

Date de l’essai : 4 au 11 mai 2015

Météo : ensoleillé, un peu de pluie, entre 7 et 31 °C.

Distance parcourue : 918,5 km (65 % autoroute)
Consommation : 5,8 L/100 km

 

Pour partager :