Ford Mustang SVO 1984-86

Pour partager :

La voiture mystère de la dernière édition était facile à identifier, c’était une banale Mustang, mais cette rare version au style caractéristique s’appelait SVO, produite seulement de 1984 à 1986. Cette division de Ford, la Special Vehicle Operation, rebaptisée SVT depuis, devait produire des versions sportives musclées et fournir des composantes à haute performance pour certains modèles de la gamme Ford. La version SVO était donc la plus rapide des Mustang car elle faisait appel à un moteur à 4 cylindres turbocompressé de 2,3 litres produisant 175 ou 200 CV (210 ou 240 pi-lb de couple) selon les années. La GT à moteur V8 à carburateur Holley est apparue en 1985 (210 CV et 270 pi-lb). Le châssis reçu lui aussi des améliorations techniques, avec une direction à crémaillère plus rapide, une suspension revue, des pneus Good Year Eagle VR, ainsi qu’une finition intérieure de meilleure allure avec de véritables sièges sport. Le hayon arrière reçut un aileron biplan similaire à celui de la Merkur XR4ti. D’ailleurs, au sujet des jantes, alors que la LX et la GT arboraient des jantes de 14 ou 15 po à 4 boulons, la SVO, vu son statut spécial, arborait des jantes de 16 po à 5 boulons, malgré sa puissance et son couple moindre que le V8 de la GT. De même, la SVO utilisait des freins à disques aux quatre roues, alors que les autres se contentaient de vulgaires tambours. 

Sur le plan des performances, la SVO était rapide, presqu’autant que la GT, mais le moteur était complètement dépourvu de noblesse mécanique : bruyant, vibrant, il n’incitait pas à la conduite sportive, malgré sa bonne volonté. Par contre, le châssis et le freinage étaient finement réglés, les ingénieurs de Ford avaient fait du bon travail et la SVO tenait la route beaucoup mieux qu’une GT, plus lourde sur l’essieu avant. Il faut dire que la GT n’a jamais été reconnue comme une bête de circuit, et que beaucoup ont fini leur carrière dans un bas côté. Et quelle allure ! Avec son aileron biplan, ses grandes jantes, sa prise d’air de capot, ses feux arrière et sa calandre spécifique, elle se démarquait des autres Mustang. Mais il fallait être un amateur éclairé pour désirer s’en procurer une car elle se vendait cher, 16 000 $, soit 6000 $ de plus que la GT à moteur V8. Seulement 9844 exemplaires ont été fabriqués en trois ans.

De nos jours, les SVO sont très difficiles à trouver en bon état, beaucoup ont été modifiées, et trouver une voiture en état original relève de la magie. Les prix sont dérisoires, oscillants autour de 5000 $ pour une voiture roulante mais demandant des travaux.

Le Blog Auto


Pour partager :