Honda Civic 2016 – Le plaisir d’être au sommet

Au sommet des ventes, on s’entend. Puisque pour la voiture comme telle, la Honda Civic n’avait pas beaucoup évolué depuis 10 ans. En 2006, Honda a révolutionné la façon de dessiner une berline compacte. Après une très légère mise à jour en 2008, Honda rebrassait les cartes en 2012. Pas assez, puisque quelques semaines après son lancement, Honda annonçait qu’elle remanierait sa Civic pour 2013. L’édition 2012 est donc unique! Et voilà qu’en 2016, Honda recommence, en profondeur cette fois-ci. Pendant toutes ces années, la Civic s’est maintenue en tête des ventes de voitures au Canada malgré vents et marées. Un exploit dans un marché aussi compétitif.

Qu’en est-il de cette édition 2016? La silhouette est entièrement nouvelle. La partie avant est agressive. Les phares avec DEL forment un tout avec la calandre. Celle-ci est plus basse et sa position amène un capot abaissé avec des ailes surélevées. À l’arrière, le coffre est relevé avec des ailes élargies donnant à la Civic une allure pataude sous certains angles et dynamique sous d’autres angles. C’est un désign qui évolue dépendant de l’angle sous lequel vous le regardez.

Sous le capot aussi, ça évolue. Deux moteurs sont au programme, tous les deux profitant de la technologie « Earth Dreams » à injection directe. Le premier équipant les modèles DX, LX et EX est un quatre cylindres de 2,0 litres de 158 chevaux. L’autre, sous le capot des versions EX-T et Touring, est un moteur turbo de 1,5 litre offrant 174 chevaux à son propriétaire. Oui, oui, un moteur turbo dans une Civic. Même si Honda ne l’expose pas beaucoup sur la voiture (des petits collants « Turbo » au bas des ailes arrière), ce moteur présente un excellent rendement. Honda, le motoriste, a fait du bon travail sur ce moteur. Le temps de réponse du turbo est pratiquement imperceptible et la transmission CVT qui gère la puissance se laisse oublier. Pas de révolution intempestive, on dirait qu’elle fonctionne comme une transmission conventionnelle. Le groupe motopropulseur est vif grâce au couple maximal disponible à bas régime. Ma consommation moyenne de 6,0 L/100 km m’indique la raison principale pour laquelle le modèle hybride est disparu.

2016 HONDA CIVIC DASH

À l’intérieur, terminé pour l’indicateur de vitesse sous le parebrise. La disposition de l’instrumentation est plus conventionnelle et très simple. La vitesse est numérique entourée d’une demi-lune pour le tachymètre. Au centre, l’ordinateur de bord propose les renseignements qui vous intéressent. De chaque côté, l’indicateur d’essence et la température du liquide de refroidissement. Comme par les années passées, Honda a placé une petite ligne autour du tachymètre qui passe du blanc au vert lorsque votre conduite est irréprochable, environnementalement parlant.

Au centre de la planche de bord, on retrouve le système d’infodivertissement de Honda. L’interface fait quelque peu vieillotte, mais ce sont les commandes tactiles à gauche de l’écran qui sont les plus difficiles à manipuler. Honda gagnerait à les remplacer par des touches conventionnelles. Les prises usuelles, USB, AUX et 12V, sont placés derrière la console centrale dans un endroit plutôt difficile à atteindre. C’est bien pour cacher les objets électroniques, mais plutôt difficiles d’y brancher un fil USB sans sortir du véhicule.

Cet écran sert aussi à afficher l’image de la caméra de recul de même que l’image du système LaneWatch. Ce système élimine littéralement l’angle mort du côté passager grâce à l’installation d’une caméra sous le rétroviseur extérieur. La caméra s’active automatiquement lorsque vous enclenchez le clignotant droit. Cette fonction est d’autant plus utile que la vision de 3/4 arrière est plutôt faible.

2016 HONDA CIVIC INT

Le rangement central a été « revisité » par les designeurs intérieurs de Honda si bien que les porte-gobelets sont maintenant mobiles et amovibles permettant l’utilisation de plusieurs types de contenants. Une seule question me vient à l’esprit : pourquoi? Inutile de perdre du temps sur des porte-gobelets alors qu’il y a tant de choses à perfectionner.

L’espace pour les passagers arrière s’est bonifié avec cette nouvelle mouture de la Civic. Malgré un espace encore limité pour les jambes, c’est mieux que chez plusieurs concurrents. La grandeur du coffre est aussi intéressante, mais l’espace créé par l’abaissement de la banquette arrière n’est pas très grand. Au moins, ça dépanne pour des objets longs.

C’est donc une belle refonte que Honda nous présente pour sa Civic 2016. Elle n’a pas fait les choses à moitié comme en 2012, elle a misé sur la nouveauté. De nouvelles lignes et un nouveau moteur turbo. J’aurais aimé que Honda fasse des efforts sur son système d’infodivertissement, mais il semble que ce sera pour une autre fois. Au moins, d’après mes informations, le vétuste GPS Honda aurait été remplacé par une interface Garmin intégrée au système Honda. Reste maintenant à savoir si les acheteurs et les inconditionnels de la marque Honda vont aimer et permettre à la Civic de rester en tête des ventes. La réponse dans quelques mois!

2016 HONDA CIVIC ARR

FICHE TECHNIQUE DU MODÈLE À L’ESSAI
Honda Civic EX-T 2016

Moteur : quatre cylindres 1,5 litre, injection directe et turbocompresseur
Puissance : 174 chevaux à 6 000 tours/minute
Couple : 162 livres-pied de 1 700 à 5 500 tours/minute
Transmission : à variation continue (CVT)
Suspension avant : indépendante
Suspension arrière : indépendante à articulation multiple
Direction : à crémaillère à assistance électrique à rapport variable
Freins : assistés à disque ventilé à l’avant, plein à l’arrière
Pneus : P215/50R17 91H
Roues : de 17 pouces en alliage d’aluminium
Prix : 30 929,28 $, taxes incluses

CONDITIONS DE L’ESSAI

Date de l’essai : 16 au 24 mai 2016
Météo : beaucoup de soleil, un peu de nuages, entre 4 et 30 °C.
Distance parcourue : 811,0 km (74 % autoroute)
Consommation affichée : 6,0 L/100 km
Régime moteur à 100 km/h : 1 800 tours/minute
Régime moteur à 115 km/h : 2 100 tours/minute