26-11-2014 |

English

Renault Torino 1966-81

Publié par :

|

28 avril 2008

|

Posté dans :

La voiture mystère de la dernière édition était une Renault Torino de fabrication argentine, construite par Industrias Kaiser Argentina (IKA) selon une entente de fabrication sous licence avec American Motors (AMC) datant de 1966. IKA a été rachetée par Renault en 1975. La voiture était disponible en versions à deux ou quatre portières.

La Torino était assemblée à partir d’ensembles de pièces provenant de l’usine AMC de Kenosha au Wisconsin. Elle combinait les parties avant et arrière de la Rambler American 1964 avec la section centrale de la Rambler Classic 1963. La conception monocoque de cette voiture était modifiée par rapport aux versions américaines en vue d’une meilleure robustesse sur les mauvaises routes argentines. Le faux châssis avant était ainsi plus long et rejoignait celui de l’arrière.

Le carrossier italien Pininfarina redessina les parties avant et arrière, de même que l’intérieur, pour lui conférer une allure plus européenne, moins américaine. Ainsi retouchée, la Torino était un produit typiquement argentin avec un niveau d’équipement élevé et une finition de meilleure facture. Les écussons de la voiture étaient basés sur les armoiries de la ville de Turin (Torino en Italien) et représentaient un taureau se tenant sur ses pattes arrière, une imitation du fameux cheval cabré de Ferrari.

Plutôt que d’utiliser des moteurs AMC, la Torino était équipée de moteur Jeep Tornado de 3,0 et 3,8 litres développés par Kaiser Motors en 1963 pour le Jeep Wagoneer 4×4. Les moteurs étaient fabriqués en Argentine. Dans la Torino, ces robustes moteurs à six cylindres en ligne étaient disponibles en version à trois carburateurs Weber à double corps. Dans cette configuration, la Torino offrait 220 cv et pouvait atteindre 210 km/h. 

En 1977, la voiture subit des retouches mineures lorsque IKA devint Renault Argentina, mais la majorité des panneaux de carrosserie, comme les portières, demeurèrent inchangés. À la fin de sa carrière, la Torino n’était disponible qu’en deux versions, alors que durant son apogée, plus de vingt versions étaient offertes. Moins de 100 000 Torino ont été produites en tout. À la fin des années 1970, la Torino était la dernière voiture Renault à moteur avant et propulsion arrière.

Le Blog Auto

Partager cet article

Actualités liées

À propos de l'auteur

Le Blog Auto

Les commentaires sont fermés.

Laisser un commentaire