Kia Soul EV 2016 – Bye bye les pétrolières

Le premier titre que j’avais écrit en haut de ce texte était beaucoup moins poli, mais j’ai eu un peu peur qu’il déplaise à certains lecteurs. C’est toutefois le plus grand plaisir que j’ai éprouvé pendant toute cette semaine d’essai: je ne suis pas arrêté une seule fois chez ces détaillants de pétrole qui nous arnaquent à chaque début de grande fin de semaine… ou de vacances… ou de jour de paye. En fait, toutes les raisons sont bonnes pour augmenter le prix à la pompe. Il y a beaucoup moins de raisons de le baisser. J’ai donc décidé d’essayer l’une des voitures électriques les plus en vue, la Kia Soul EV 2016.

2016-kia-soul-ev-plugs

Vous me direz: pourquoi pas une Nissan LEAF, la plus populaire dans la catégorie. Parce qu’il n’y en avait pas de disponible au moment voulu, et surtout, parce qu’il n’y a pas que la LEAF dans la vie. Il y en a d’autres et je suis sûr qu’il y en aura beaucoup d’autres parce que c’est franchement agréable à conduire.

La Kia Soul EV 2016 est évidemment extrapolée de la voiture à essence du même nom. La silhouette est la même et seule la calandre et quelques écussons peuvent trahir son groupe motopropulseur. Ce qui est aussi bien avec cette voiture électrique, c’est que l’espace de chargement est très peu handicapé par la présence des batteries. À vrai dire, pour un néophyte, il n’y verra que du feu. J’ai pu y engouffrer une chaise berçante (et son petit banc) sans trop de difficultés. Pas mal, n’est-ce pas?

2016-kia-soul-ev-soute

La Kia Soul EV 2017 se présente en deux modèles, EV et EV Luxe. J’ai essayé cette dernière et c’est celle que vous devriez choisir puisqu’elle est équipée de la prise de recharge super rapide de 480 volts. Communément appelée BRCC, elle permet d’atteindre 80% de la charge en 20 minutes, ce qui est très intéressant. Sans quoi, une recharge conventionnelle sur une prise de 240 volts prend à peu près 5 heures. Une recharge sur prise domestique est aussi possible, mais il faut alors compter à peu près 26 heures.

2016-kia-soul-ev-int

Le moteur est toujours prêt à bondir. Le couple instantané d’un moteur électrique est puissant et silencieux. Vos passagers seront surpris par les accélérations. Le couple est de 210 livres-pied. Rouler en Soul EV est très paisible, particulièrement lorsqu’on est à l’arrêt à un feu rouge. Pas un son. Même chose sur l’autoroute alors qu’on entend que les bruits de la route et un peu de vent. La conduite est un peu engourdie, mais on s’y fait rapidement. Plusieurs autres modèles à essence ne font pas mieux.

Dans l’habitacle, le plus gros changement par rapport au modèle à essence, c’est la nacelle d’instrumentation. Le cadran de droite indique la vitesse de façon numérique. Le cadran de gauche affiche le niveau de charge de la batterie, l’effet de votre pied sur l’accélérateur (ECO ou Power) et l’autonomie restante. Parlant d’autonomie, à pleine charge, le cadran indiquait à peu près 170 kilomètres. Il est possible d’en faire plus ou moins. Si on roule en ville, l’effet des ralentissements et du freinage augmentera probablement votre autonomie. Si vous faites de l’autoroute, elle diminuera. D’ailleurs, il vaut mieux rouler 105 que 115 sur l’autoroute. Ça fait baisser l’autonomie moins vite.

2016-kia-soul-ev-cadrans

Ce qui gruge aussi l’autonomie, c’est le chauffage. À cet effet, Kia a programmé un mode « Driver Only » qui permet de ne chauffer (ou refroidir) que la place du conducteur si vous êtes seul dans la voiture. On m’a aussi suggéré d’utiliser le volant et les sièges chauffants afin d’utiliser un peu moins de chauffage. Bonne idée!

La finition intérieure de la Kia Soul EV 2016 m’est apparue meilleure que dans la version conventionnelle. Les matériaux sont de qualité, les sièges sont confortables et l’espace pour les occupants est très bien.

Pour ceux qui n’appréciaient pas tellement les couleurs deux-tons (blanc-bleu, bleu-blanc, noir-rouge), Kia lance cette année un modèle Titane avec toit panoramique. Elle passerait presque inaperçue si ce n’était de ses roues d’alliage uniques.

Je sais que c’est souvent, très souvent la facilité qui nous fait acheter une voiture à essence. Vous croyez qu’elle n’a pas assez d’autonomie. Mais dites-moi: combien d’entre vous videz votre réservoir d’essence chaque jour? Pas beaucoup, j’en suis sûr. Auriez-vous assez de 125 kilomètres pour vos petits déplacements quotidiens? Probablement. Alors pourquoi encourager des pays producteurs de pétrole alors que nous pouvons, avec un peu plus de planification c’est vrai, encourager Hydro-Québec et notre portefeuille collectif. Nous avons l’électricité la moins polluante et la moins chère au monde. Pourquoi ne pas en profiter?

FICHE TECHNIQUE DU MODÈLE À L’ESSAI
Kia Soul EV Luxe 2016

Moteur : synchrone à aimant permanent en CA
Puissance : 109 chevaux de 2 730 à 8 000 tours/minute
Couple : 210 livres-pied de 0 à 2 730 tours/minute
Transmission : engrenage de réduction à une vitesse
Suspension avant : jambes de force MacPherson avec amortisseur à gaz
Suspension arrière : poutre de torsion avec amortisseur à gaz
Direction : à assistance électrique
Freins : à disques aux quatre roues
Pneus : P205/60R16 à très faible résistance au roulement
Roues : en alliage deux tons de 16 pouces
Prix : 41 050 $ + taxes

CONDITIONS DE L’ESSAI

Date de l’essai : 6 au 12 septembre 2016

Météo : beaucoup de soleil, un peu de pluie, entre 11 et 32  °C.

Distance parcourue : 608,8 km (66 % autoroute)

 
Kia Soul EV à vendre
Par Christian Gagnon – leblogauto.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>