La Audi R8 passe au V10

Pour partager :


Avec un moteur de 525 ch, la Audi R8 passe la deuxième vitesse, en attendant une hypothétique version V12 diesel.

Il y a longtemps que les fans l’attendaient. La Audi R8 était commercialisée jusqu’ici uniquement avec un V8 de 4,2 litres. Amplement suffisant pour avaler le 0 à 100 km/h en 4,6 s et afficher une vitesse de pointe de 300 km/h. Ce qui n’a toutefois pas empêché Audi de revoir sa copie et ainsi présenter une deuxième mouture, motorisée par un V10 atmosphérique.

Sur cette Audi revisitée, le V10 de 5,2 l en position centrale arrière de la R8 développe 525 ch à 8000 tr/min. Quant au couple maxi, il est passé de 320 pi-lb à 390 pi-lb à 6500 tr/min. Un gain de puissance qui permet à l’allemande de se propulser jusqu’à 316 km/h et de franchir les 200 km/h en seulement 12,3 secondes.

La dernière version de la R8 fournit ainsi 100,9 chevaux par litre. Son poids est de 1620 kg en manuel, dû à son châssis en alu, ce qui reste léger pour une super-voiture de ce genre. Le V10 rajoute un surpoids de seulement 31 kg par rapport au V8.

La mélodie du bonheur

Pour une somme supérieure à 140 000 euros (225 000$), vous bénéficierez d’un moteur plus mélodieux : le dix-cylindres mis au point avec Lamborghini exécute, selon les propres termes d’Audi, un concert avec des basses sonores et des harmonies supérieures vigoureuses, jusqu’au fortissimo endiablé au fur et à mesure que s’envole le régime.

Vous en voulez encore ? Ce propulseur est destiné à équiper l’Audi R8 de course qui sera engagée dans le championnat d’Europe GT3. Signe particulier, la lubrification à carter sec permet de monter le moteur très bas dans la voiture ; l’angle de 90 degrés garantit lui aussi un centre de gravité très avantageux pour le coeur de la bête.

Davantage que sur le modèle de base, les réglages de la Audi R8 V10 privilégient les performances. La voiture est chaussée de pneus de 235/35R19 à l’avant et 295/30R19 à l’arrière, le circuit de freinage consistant en étriers à huit pistons à l’avant et à quatre pistons à l’arrière. En option, l’acheteur peut disposer de freins en matériau céramique – d’un format identique à celui des freins de série – et pesant 9 kg de moins.

Comme la «petite» R8, la nouvelle Audi R8 V10 bénéficie d’une transmission intégrale permanente, le couple étant transmis en série par une boîte manuelle à six vitesses. La liste des options intègre également une boîte à double embrayage séquentielle à six rapports à la démultiplication identique.

Si ça ne change rien à l’accélération et à la vitesse maxi, la consommation de la R8 5.2 chute en revanche d’un litre aux 100 km, à 13,7 l/100 km (cycle combiné européen).Baptisée R-Tronic, cette boite séquentielle automatisée (qui comporte des palettes au volant) change de rapport en un dixième de seconde. Un dispositif de « démarrage canon »  électronique permet des démarrages sur les chapeaux de roues, avec un patinage des pneus régulé électroniquement.

Esthétiquement, la Audi R8 5.2 se distingue de la version à huit cylindres par ses bouches latérales plus proéminentes. Les bas de caisse sont également plus larges et la grille d’aération de la lunette est traitée en aluminium mat. Quant au 10-cylindres, il expose tous ses charmes sous la lunette arrière.

Vidéo Audi R8 V10

Trouver une Audi R8 à vendre sur autoExpert.ca

Le Blog Auto

Pour partager :