La distraction au volant

Pour partager :

Distractions au volant, GPS

La distraction est à l’origine de plusieurs accidents de la route. Elle est définie comme un élément qui détourne l’attention du conducteur du véhicule, ce qui réduit sa concentration et sa vigilance sur la route. La distraction au volant peut être due à différentes situations comme manger, fumer, manipuler le GPS ou la radio, utiliser son téléphone cellulaire et interagir avec un passager.

Selon un sondage de la SAAQ sur la perception des Québécois concernant la distraction au volant, les répondants reconnaissent que le problème est grave. Par contre, lorsque les répondants évaluent leur comportement, la perception du danger est différente. Les répondants affirment souvent qu’ils n’ont pas de comportements pouvant les distraire.

Un retour sur l’article 439 du Code de la sécurité routière

Il y a environ 5 ans, on s’interrogeait sur l’utilisation des GPS dans les voitures afin de savoir s’ils sont une source de distraction. En effet, ces appareils présentent un itinéraire routier sur un écran. Pour suivre les indications, le conducteur d'un véhicule peut visualiser l’écran et écouter les commandes vocales. Or, le Code de la sécurité routière souligne que tout appareil qui fournit de l’information sur un écran est interdit. Voici ce que l’article 439 du Code de la sécurité routière stipule :

Sauf dans les cas ou conditions prévus par règlement, nul ne peut conduire un véhicule routier dans lequel un téléviseur ou un écran pouvant afficher de l'information est placé de manière à ce que le conducteur puisse voir directement ou indirectement l'image transmise sur l'écran.

Les autres technologies connectées

L’ère des appareils connectés portables influence la conduite en créant des sources de distraction. La SAAQ a d’ailleurs renforcé la sanction pour l’utilisation des cellulaires au volant. Le conducteur fautif perd maintenant 4 points d’inaptitude. Toutefois, qu’en est-il des montres intelligentes ? Il n’y a pas de règles concrètes pour la montre intelligente, mais ses fonctionnalités peuvent constituer une distraction pour les conducteurs. Le ministre des Transports du Québec a d’ailleurs fait un rappel aux usagers de la route récemment afin de leur rappeler que les appareils connectés sont une distraction qui nuit à la conduite automobile.

La présence des objets connectés impose des défis. Une refonte du Code de la sécurité routière s’impose. Cette initiative permettrait d’éliminer les zones grises et d’expliquer adéquatement aux usagers de la route ce qui est considéré comme un comportement responsable et ce qui mérite une sanction par la loi.

Informe-vous auprès d’un courtier chez Promutuel Assurance ou complétez une soumission d’assurance automobile en ligne!

Par Promutuel Assurance - leblogauto.ca

Pour partager :