La marque Mercury fut victime du dédoublement de modèles

Mercury Marquis 1978

En 2011, la marque Mercury s’est éteinte après plus de 70 ans d’histoire. Au Canada, elle avait déjà cessé ses activités depuis 1999 même si la Grand Marquis a été commercialisée jusqu’en 2007. C’est Edsel Ford, le fils de Henry, qui avait lancé la marque en 1938. Mercury s’insérait entre les voitures Ford et les plus luxueuses Lincoln. Elle visait donc les Buick et Oldsmobile de GM et la marque Chrysler.

Les voitures Mercury ont presque toujours reposé sur des architectures Ford. Mercury a été une division autonome jusqu’en 1945 alors qu’elle a été combinée à Lincoln. Le but de l’opération était que les futurs acheteurs voir la Mercury comme une mini Lincoln. La Mercury Eight de 1949, entre autres, fut très populaire, car elle partageait l’essentiel de son design avec la Lincoln.

À la fin des années 50, la division Edsel, un échec retentissant, avait fait mal aux ventes de la division Lincoln-Mercury. Il fut donc entendu que Mercury devait changer d’image. Développée à l’origine pour la marque Edsel, la Comet était une version allongée de la Ford Falcon. La Comet devient alors la première Mercury à ne pas être vendue avec un moteur V8.

Deux modèles célèbres sont apparus en 1967. D’abord la Cougar qui partageait alors sa mécanique avec la Mustang. Elle ajoutait une touche plus luxueuse à ce pony car des années 60. La Marquis, remplaçante de la Montclair et de la Park Lane, a aussi connu ses heures de gloire. Jumelle de la LTD, la Marquis affrontait les Chrysler New Yorker, Oldsmobile Ninety Eight et la Buick Electra et elle fut la dernière voiture assemblée pour Mercury le 4 janvier 2011. Elle a survécu à toutes ses adversaires! La Marauder fait aussi partie de la belle histoire de la Marquis.

Dans les années 70, les ventes étant en baisse, la marque se recentre sur le luxe au lieu des performances. En 1971, Ford importe d’Europe, la Capri, une voiture deux-portes légèrement plus imposante que la Pinto de Ford. Elle restera dans la gamme jusqu’en 1979 alors que le nom Capri sera apposé à l’arrière d’une jumelle de la Mustang. Mercury atteint un record de ventes en 1978 avec 580 000 unités vendues, le quart étant des Cougar.

À partir de 1980, toutes les Mercury se sont mises à ressembler de très près à des Ford. Les Mercury Topaz, Lynx, Sable et Cougar avaient tous leur équivalent chez Ford. La seule exception était la Tracer, conçue par Mazda.

Même si un léger regain de popularité a secoué la marque au milieu des années 2000 avec la venue des Montego, Milan, Mariner et Mountaineer, Ford ne put sauver Mercury. Le 2 juin 2010, Ford annonce que s’en est fait de la marque Mercury, elle qui ne représente plus que 1% des ventes totales nord-américaines. Avec ses 93 000 unités vendues en 2010, Mercury a été victime du dédoublement des modèles, comme Oldsmobile, Plymouth et plusieurs autres marques américaines.

Par Christian GagnonLeBlogAuto.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>