La rentrée scolaire: faites votre part!

Pour partager :

Rentrée scolaire 2013

Non, je ne suis pas en train de vous demander de l’argent afin de faciliter la rentrée scolaire des plus démunis. D’ici quelques jours, tous les autobus scolaires auront repris possession des rues et des routes et les automobilistes que vous êtes, devront changer les mauvaises habitudes acquises pendant l’été.

D’abord, les zones scolaires. Saviez-vous que la vitesse permise dans les zones scolaires est fixée à 30 km/h. Pendant l’été, les forces de l’ordre sont plus tolérantes. Certaines municipalités ont installé dans ces zones scolaires, depuis quelque temps, des radars qui indiquent votre vitesse afin de vous inciter à ralentir. Et ça marche… comme les photo-radars. Malheureusement, certains ralentissent devant le panneau et accélèrent par la suite. Mais ils auront peut-être une surprise: il y a quelquefois une auto-patrouille cachée un peu plus loin!
En général, dans ces zones, les automobilistes qui se font attraper roulaient entre 40 et 45 km/h, mais il n’est pas rare d’en voir qui roulent plus de 50 km/h. Ça semble lent, mais imaginez qu’un enfant traverse soudainement la rue. Vous n’aurez pas le temps de freiner à temps et vous vous sentirez coupable tout le reste de votre vie.
N’oubliez pas de porter attention aux brigadiers. C’est souvent des adultes, mais il y a aussi des enfants qui sont brigadiers. Leur rôle est de faire traverser les jeunes en toute sécurité en vous faisant arrêter. Respectez-les. Ils sont bien visibles avec leur dossard fluorescent et leur panneau d’arrêt dans la main. S’ils vous font arrêter, c’est que c’est plus sécuritaire ainsi.

Sur la route, soyez vigilants lorsque vous rencontrez ou que vous suivez un autobus jaunes. S’il s’arrête, immobilisez votre véhicule à plus de 5 mètres de l’autobus d’écoliers dont les feux rouges intermittents clignotent. En cas de non-respect, vous recevrez une amende variant entre 200 et 300 dollars et neuf points d’inaptitude seront inscrits à votre dossier, ce qui fera considérablement augmenter le coût de votre permis de conduire.

On pourrait aussi ajouter aux dangers de la rentrée scolaire, la sécurité aux abords des parcs. Il y a, à ce temps-ci de l’année, plus d’enfants qui s’amusent dans ces grands espaces. Là aussi, dans certains cas, la limite de vitesse y est diminuée et il est important de s’y conformer. Soyez aux aguets. Un ballon venu de nulle part qui traverse la rue est souvent suivi d’un enfant qui ne regarde pas des deux côtés avant de traverser. Il ne veut que rattraper son ballon. Si vous roulez trop vite, vous ne pourrez arrêter à temps.

Faites de cette rentrée scolaire une période sans accident, ni incident fâcheux. Laissez votre stress au travail, il ne sert à rien au volant. Rappelez-vous de cette phrase déjà vue sur un panneau routier: «Attention à nos enfants, c’est peut-être… le vôtre». La sécurité est entre vos mains!

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :