La victoire pour Vettel en Italie

Grand Prix d'Italie 2013
Pour la troisième fois en quatre courses, Sebastian Vettel sur Infiniti Red Bull a remporté la victoire. Il a devancé, au fil d’arrivée, Fernando Alonso, et Mark Webber, celui-ci ayant éprouvé des problèmes de transmission dans les derniers tours de piste.

Parti de la pole position, Vettel a conservé sa place dans le premier virage, malgré l’insistance de son coéquipier Mark Webber, parti deuxième. Pendant que Vettel protégeait son avance, Webber a été forcé de ralentir, permettant à Felipe Massa de lui voler la deuxième place dans la Curva Grande.

Derrière, il y a aussi des incidents. Un bon départ pour Kimi Raikkonen le propulse derrière Sergio Perez, mais, au freinage de la courbe #1, le Finlandais percute l’arrière de la McLaren du Mexicain. Perez continue, mais Raikkonen est forcé d’arrêter pour changer son aileron avant. Ses 52 prochains tours lui servent à rattraper son retard et il terminera finalement au onzième rang.

Le pilote de Force India, Paul di Resta, s’est aussi mis dans le trouble en frappant l’arrière de la Lotus de Romain Grosjean alors qu’ils entraient dans la chicane Roggia. Le pilote de Lotus a poursuivi sa course, mais la roue avant gauche de Di Resta a été tordue, mettant immédiatement fin à sa course.

Devant, Alonso est en quatrième place derrière Webber. Au troisième tour, le pilote de Ferrari fait une manœuvre courageuse dans la deuxième chicane pour dépasser l’Infiniti Red Bull. Au tour #8, il dépasse en coup de vent son confrère Massa.

L’ordre des meneurs tient jusqu’au premier, et pour plusieurs, unique arrêt aux puits. Vettel et Webber se sont arrêtés au 23e tour pour chausser des pneus Pirelli à gomme dure, propulsant Alonso en tête. Pour une courte durée toutefois, puisque lorsque l’Espagnol s’est arrêté au 27e tour, Vettel a repris la tête. Lorsqu’Alonso est revenu en piste, l’avance de Vettel était de plus de dix secondes, trop pour pouvoir le rattraper.

Webber, lui, a amélioré son sort pendant le changement de pneus. Massa s’est arrêté au 24e tour et lorsqu’il est sorti de la ligne des puits, l’Infiniti Red Bull de Webber roulait à ses côtés. Au virage suivant, Webber le dépasse pour prendre la troisième position. Webber se met à la poursuite d’Alonso et s’est approché à moins d’une demi-seconde de la Ferrari. Pendant un temps, on a cru qu’il pourrait y avoir deux Infiniti Red Bull sur les deux premières marches du podium.

Derrière Massa au quatrième rang se trouve Nico Hulkenberg en cinquième place pour Sauber. Samedi, Hulkenberg est allé chercher une troisième place sur la grille de départ, faisant espérer à l’équipe sa meilleure course de la saison. L’Allemand n’a pas déçu et ramène 10 points pour son équipe.

Derrière lui, Nico Rosberg termine sixième pour Mercedes, devant la Toro Rosso de Daniel Ricciardo et le huitième, Romain Grosjean. #9, Hamilton et #10, Button.

Cette 32e victoire en carrière de Vettel accroit son avance au Classement des Pilotes à 53 points devant Fernando Alonso. Au Classement des Constructeurs, Infiniti Red Bull Racing a 104 points d’avance sur Ferrari.

Prochain arrêt: Singapour le 22 septembre.

Par Christian GagnonLeBlogAuto.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>