Lada Niva: toujours en selle

Pour partager :

Lada Niva

En faisant de la recherche la semaine dernière, je suis tombé sur un article dans lequel on mentionnait le Lada Niva. Je le croyais disparu depuis longtemps. Il faut dire qu'il est disparu du Canada depuis plus de 16 ans, année où Lada a fait ses bagages et a quitté le pays. Mais il n'est pas mort! Il n'a pas pris une ride. En fait, il était déjà ridé la dernière fois où j'en ai vu un. Puisqu'on est tout près de l'ouverture des Jeux olympiques de Sotchi, je crois que je vais mettre mon russe à jour.

Ce qu'on m'a raconté, c'est que plusieurs années après sa disparition du pays, des pêcheurs et des chasseurs l'utilisaient encore pour se rendre dans les bois. Ses capacités de tout-terrain dépassaient celles de plusieurs 4X4 modernes. Son moteur faiblard était un atout afin d'éviter le patinage des roues dans les chemins boueux et, bien que sa fiabilité ne soit pas sans taches, les mécaniciens en herbe peuvent s'en occuper facilement.

Les designers décrivent le Lada Niva, assemblé par la société russe AvtoVAZ, comme une Renault 5 boulonnée à un châssis de Land Rover. C'est le premier modèle VAZ qui n'est pas conçu sur une plateforme de Fiat. On se souvient tous de la Lada Signet, née Fiat 124. La production débute du Niva en 1977. Au départ, le Niva est propulsé par un quatre cylindres de 1,6 litre à carburateur produisant 72 chevaux. La seule transmission disponible est manuelle à quatre ou cinq rapports et le Niva ne propose que la traction intégrale. Trois différentiels sont utilisés pour ce système: un en avant, un en arrière et un au centre. La boîte de transfert offre un sélecteur de gamme haute et basse, en faisant un parfait coureur des bois. Le différentiel central peut être verrouillé manuellement. Le Niva original a une vitesse maximum autour des 130 km/h. Sa consommation d'essence se situe à environ 8,25 L/100 km. Il peut trainer 1900 livres.

Chevrolet Niva 2013

Plus tard, le moteur 1,6 litre est remplacé par un 1,7 litre, avec l'injection d'essence, fournie initialement par General Motors. Le hayon est modifié dans le but d'offrir un seuil de chargement plus bas. Depuis 2004, le système d'injection multipoint est conçu par Bosch. Sur quelques marchés, le Niva a été vendu avec un moteur diesel Peugeot de 1,9 litre. Les freins assistés sont à disques à l'avant et à tambours à l'arrière et l'embrayage est hydraulique. Le pneu de secours est, encore aujourd'hui, situé sous le capot!

En 1998, General Motors et AvtoVAZ créent une entreprise conjointe qui produit le Chevrolet Niva. Sa carrosserie est mise au goût du jour, mais il a toujours son moteur 1,7 litre à injection. Même si la carrosserie et l'habitacle sont nouveaux, la configuration mécanique reste la même. Ses qualités de conduite hors route sont encore exceptionnelles en comparaison de ce que les petits VUS modernes peuvent accomplir puisqu'il a été conçu pour le rude climat de la toundra.

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :