Lancia Fulvia coupé 1965-76

Pour partager :

La voiture mystère de la dernière édition était une Lancia Fulvia coupé, produite de 1965 à 1976. Tout d’abord offerte en berline, la voiture est présentée au printemps 1963. Pour ce modèle destiné à être le futur fer-de-lance de la marque, le concepteur Antonio Fessia opte pour la traction avant avec moteur longitudinal. Au lieu des traditionnels moteurs à quatre cylindres opposés ou en ligne, il adopte un moteur à quatre cylindres en « V » étroit. Il s'agit d'un tout nouveau propulseur de 1091 cc, incliné de 45 ° pour réduire son encombrement en hauteur. Sa puissance de 58 ch passera d'abord à 71 ch sur la version avec deux carburateurs pour atteindre, au fil des transformations sportives, les 160 ch.

Par la suite, une version coupé fait son apparition aux côtés de la berline. Il s'agit d'une petite « 2 +2 » dessinée par les stylistes de Lancia, dirigés par Pietro Castagnero. Son approche esthétique est tout à fait innovante : des lignes fines et élancées ; un habitacle  lumineux et élégant ; un tableau de bord asymétrique, enrichi de détails en bois. Équipé au départ d'un moteur 1200 cc de 80 ch, le Coupé revendique des qualités de reprise et une maniabilité que la berline ne possède pas, grâce notamment à son empattement plus court (de 15 cm) et à son poids réduit.

En 1969 une nouvelle version Fulvia Rallye 1.6 HF est présentée. Elle est équipée d'un nouveau moteur de 1584 cc développant 115 ch (qui passeront à 160 cv dans la version compétition de la Squadra Corse) d'un couple de 156 Nm et d'une boîte à 5 rapports, de phares à iode, de jantes en alliage léger, de pneumatiques taille basse et un différentiel auto bloquant. Cette version est reconnaissable extérieurement par ses phares de dimensions plus importantes que ceux de la série précédente. Ces voitures destinées au rallymen amateurs sont donc plus puissantes et aussi plus légères (les portes et les capots sont réalisés en alliage d’aluminium). Elles remporteront plus de mille victoires, dont le Rallye de Monte-Carlo 1972, avec l'équipage Munari-Mannucci.

La fabrication de ce modèle qui connut un léger restyling en 1970, ce qui donna naissance à la 2e série, s'arrêta définitivement en 1976 après une production de 170 000 exemplaires construits de la version Coupé. Elle restera dans l'histoire Lancia comme le coupé le plus vendu dans l'absolu.


Le Blog Auto

Pour partager :