L’Autoroute Transcanadienne, la plus longue route nationale au monde

Pour partager :

Transcanadienne Nouvelle Écosse

Le Canada est le deuxième plus grand pays du monde, après la Russie. Il est bien évident que son réseau routier est impressionnant. D'ailleurs, saviez-vous qu'avec une longueur d'à peu près 8000 kilomètres, l'Autoroute Transcanadienne est la plus longue route nationale au monde.

On connaît déjà l'histoire du chemin de fer qui relie les deux côtes du Canada depuis 1885. Avec l'apparition de l'automobile et surtout des camions, il fallait absolument que le réseau routier soit développé et que l'Est et l'Ouest soient reliés. Toutefois, puisque les provinces ne sont pas toutes aussi riches les unes que les autres, des pressions sont faites sur le fédéral dès 1910 pour qu'il développe lui-même cette infrastructure.

La politique canadienne étant ce qu'elle est, certaines sommes furent débloquées en 1919 et en 1930, mais il faudra attendre 1949 pour qu'un vrai projet prenne forme. L'investissement prévu par le gouvernement fédéral était de 150 millions de dollars. Comme nous avons beaucoup de difficultés avec les estimations de coûts (ça n'a pas changé avec le temps!), le projet total a coûté plus d'un milliard de dollars. Ce que l'on nomme «Mile zero» se trouve à Victoria, en Colombie-Britannique, dans un quartier résidentiel. À l'autre bout du pays, à St Jean, Terre-Neuve, on retrouve le Mile One Centre, un complexe qui regroupe un amphithéâtre sportif et un centre de congrès. Dans certaines provinces, la Transcanadienne est représentée par deux et même trois routes.

Même si le gouvernement fédéral fournit de l'argent pour la construction, ce sont les provinces qui se chargent de la construction comme telle. Au Québec, c'est le gouvernement de Jean Lesage qui s'entend avec le fédéral pour une portion de 650 kilomètres en octobre 1960. D'ailleurs, les années 60 ont été des années de grands travaux sur les routes du Québec. L'Expo67 de Montréal permettait toutes ces dépenses d'infrastructures. Il y a aussi le fait que les négociations avaient commencé sous le règne de Duplessis, en 1949, mais que celui-ci ne voulait pas se faire dicter ce qu'il avait à faire par le fédéral. C'est pourquoi, à sa mort en 1959, le réseau routier du Québec était très en retard sur celui des autres provinces, d'où les grands travaux des années 60.

Au Québec, l'autoroute Transcanadienne commence sur l'autoroute 40 à la frontière de l'Ontario. À Montréal, la Transcanadienne se nomme autoroute Métropolitaine. Comme le Québec, c'est très grand, la route de l'Abitibi constituée de l'Autoroute 15 et de la route 117 est aussi considérée comme étant la Transcanadienne. Empruntant l'échangeur Anjou, la Transcanadienne traverse le fleuve par le pont-tunnel Hippolyte-Lafontaine afin de rejoindre la 20. La Transcanadienne suit la rive sud du fleuve St-Laurent jusqu'à Rivière-du-Loup, là où elle bifurque vers le sud-est pour emprunter l'autoroute 85 et la route 185 jusqu'à la frontière du Nouveau-Brunswick.

L'Autoroute Transcanadienne, un lien autoroutier unique pour voir l'océan Pacifique, les Rocheuses, les Prairies, Toronto, les Laurentides, les Maritimes et Terre-Neuve. Si vous avez quelques jours de congé, ça vous tente?

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :