Le « Big Three » de l’industrie automobile russe

Pour partager :

Lada Priora 2170 2009

Profitons des Jeux olympiques de Sochi pour faire un tour d'horizon de l'industrie automobile russe. À part les Lada, très peu de Nord-américains connaissent cette industrie qui semble ne jamais avoir pris son envol. Tout comme les États-Unis, la Russie compte trois manufacturiers principaux. Des trois, il n'y en a qu'une qui fait vraiment le poids au niveau mondial.

Le premier constructeur russe est AvtoVAZ, né VAZ en 1966. Elle est la plus connue des trois grâce à sa marque Lada. Son usine d'assemblage principale est située à Togliatti, sur les rives de fleuve Volga. La capacité de cette usine est de 720 000 voitures par année, mais grâce à l'apport de douze autres petites usines, la production annuelle totale approche le million d'unités. La première usine d'assemblage d'AvtoVAZ a été conçue par Fiat Engineering, raison pour laquelle la première Lada était étroitement dérivée de la Fiat 124. Depuis 2012, Renault-Nissan a signé un accord prévoyant qu'elle détiendra 67,13% des actions d'une coentreprise avec AvtoVAZ d'ici la fin du mois de juin 2014. Des investissements importants sont prévus avec comme résultat que Renault-Nissan détiendra 50,01% du capital d'AvtoVAZ.

Patriot UAZ 2005

Deuxième constructeur très loin derrière AvtoVAZ, le constructeur GAZ, fondé en 1932, est un constructeur généraliste dont la part de marché mondial se situe à environ 0,35%. Il construit des voitures, mais aussi des VUS, des camions et des autobus. C'est aussi un important fabricant de moteurs diesel destinés en partie aux autres constructeurs. Pour ce qui est des voitures, GAZ produit des véhicules intermédiaires sous la marque Volga. Il possédait, entre autres, une entente avec Chrysler, et produisait des Chrysler Sebring sous licence. En fait, lorsque la Chrysler Sebring a été redessinée en 2007, Volga a transféré en Russie les outils de production de l'usine du Michigan afin de pouvoir produire 65 000 voitures par année. Contrairement à ses propres modèles, Volga s'assurait ainsi d'une voiture qui offrait une meilleure fiabilité, les moteurs provenant aussi de Chrysler. Avec sa calandre redessinée, la voiture s'appelait Volga Siber.

Siber Volga 2008

En 2009, la crise financière a aussi des répercussions sur le marché automobile russe. La Volga ne s'en relève pas. En novembre 2010, la production s'arrête, ce qui met fin à la production de voitures de tourisme. Les dernières Siber sont vendues en janvier 2011. Toutefois, GAZ continue sa production de camions et de VUS, mais l'avenir n'est pas rose pour GAZ.

Finalement, UAZ est le troisième membre du «Big Three» russe. Il se spécialise dans la production de tout-terrain, de VUS et de camionnettes. Fondé en 1941, UAZ a assemblé 52 600 véhicules en 2005, loin derrière les deux autres. Sa force, c'est les tout-terrains, détenant 15% du marché. Après l'effondrement de l'Union Soviétique, UAZ a connu de nombreux problèmes financiers. Depuis 2004, UAZ a été racheté par Severstal, un groupe sidérurgique soviétique ayant des liens avec Arcelor-Mittal. L'UAZ Patriot est son modèle grand public actuel.

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :