Le cellulaire au volant sanctionné plus sévèrement

Pour partager :

Texte au volant, loi

Une femme a contesté en cour municipale un constat d’infraction reçu pour l’usage de son téléphone cellulaire au volant. Elle a plaidé qu’elle ne l’avait pris que pour regarder l’heure, mais elle a été reconnue coupable. La cour est très sévère en ce qui a trait à cette loi : les conducteurs ne doivent pas utiliser leur téléphone lorsqu’ils conduisent, et le simple fait de tenir l’appareil dans ses mains, même sans l’utiliser, constitue une infraction.

Le cellulaire est une distraction qui provoque une rupture dans le processus de décision du conducteur et détourne son attention lorsqu’il conduit. En effet, le conducteur quitte la route des yeux pendant une fraction de seconde. Selon la Société de l’assurance automobile du Québec (SAAQ), la lecture d’un message texte de 4 à 6 secondes à 90 km/h équivaut à traverser un terrain de football sans regarder devant soi.

Les excuses versus la perception

Selon une étude de la SAAQ, les Québécois reconnaissent le danger de l’utilisation du téléphone pour envoyer des messages textes ou parler à quelqu’un. Toutefois, la moitié des répondants qui envoient des messages textes admettent qu’il est difficile de ne pas regarder leur téléphone lorsqu’ils reçoivent un message texte. Et la même proportion admet avoir déjà parlé au téléphone cellulaire en conduisant.

Il existe une distorsion entre le danger et la perception des gens. Un article du Journal de Québec relate des témoignages de policiers lorsqu’ils attrapent des gens qui utilisent le cellulaire en conduisant : ils ont souvent l’habitude de finir leur conversation ou leur message texte avant l’arrivée du policier.

Rappel sur le système de points pour les permis de conduire

Une nouvelle sanction aura un impact direct sur les jeunes titulaires de permis. En effet, les titulaires d’un permis probatoire (conducteurs de moins de 12 mois) n’ont que 4 points d’inaptitude. Ainsi, un jeune conducteur pris avec son cellulaire au volant peut se faire révoquer son permis. Il est à noter que le nombre de points passe à 8 pour les titulaires de moins de 23 ans.

Sensibilisation des conducteurs

La SAAQ a pris une initiative intéressante afin d’encourager les conducteurs à ne pas se laisser distraire par leur téléphone. Elle a créé une application mobile, uniquement disponible sur les téléphones Android pour le moment, permettant d’envoyer des messages de retour automatique lorsque le conducteur est au volant.

Autre idée intéressante afin de moderniser la sécurité routière, selon le ministre des Transports :la création de haltes routières avec un service de WIFI. Ces haltes permettraient au conducteur de faire un arrêt sur la route afin de répondre à ses courriels et autres messages urgents.

En résumé

L’utilisation du téléphone cellulaire est interdite depuis 2008, et le nombre de conducteurs ayant reçu un constat d’infraction en lien avec un cellulaire au volant ne cesse de croître. Il serait injuste d’attribuer ce mauvais comportement uniquement à la jeune génération. En effet, les conducteurs se laissent souvent tenter par leur appareil à un feu rouge ou dans le trafic. Enfin, il est important de conserver de bons comportements sur la route, car cela a également une incidence sur votre dossier d’assurance automobile. Les mauvais conducteurs paient plus cher leur prime !

Pour partager :