Le Grand Prix d’Espagne était celui d’Alonso

Pour partager :

GRAND-PRIX-D-ESPAGNE-2013C'était la deuxième victoire de Fernando Alonso en Espagne. Personne avant lui n'avait remporté ce Grand Prix en partant de la troisième ligne de départ. Néanmoins, Alonso a terminé neuf secondes devant la Lotus de Kimi Räikkönen qui, lui-même, avait une confortable avance sur Felipe Massa dans la seconde Ferrari.

Sebastian Vettel n'a pas été capable d'impressionner. Même s'il a terminé quatrième, ça lui fournit assez de points pour maintenir son avance en tête du Classement des conducteurs. Derrière lui, son collègue Mark Webber assure à l'écurie Infiniti Red Bull Racing de rester en tête du Classement des constructeurs.

De la pole position, le coureur de Mercedes, Nico Rosberg, a franchi le drapeau à damiers en sixième position, mieux que son confrère Lewis Hamilton, passé de la deuxième à la douzième position, démontrant les problèmes de Mercedes à tenir le rythme. Rosberg a terminé devant le pilote de Force India, Paul di Resta, au septième rang, les deux McLaren prenant le huitième et neuvième rang avec Jenson Button et Sergio Pérez au volant. Finalement, Daniel Ricciardo a ramassé les derniers points disponibles de justesse pour Toro Rosso.

Le choix des pneus n'a pas été aussi critique qu'au Bahreïn, mais c'est une course où chacun a joué de stratégie. La majorité de ceux qui sont arrivés dans les points ont opté pour quatre arrêts aux puits, mais Räikkönen, Rosberg et Button ont étiré leur caoutchouc et ne se sont arrêté que trois fois. C'est donc la question qui se posait dans la deuxième moitié de la course: la frugalité de Räikkönen allait-elle l'emporter sur le rythme d'Alonso?

Alonso s'est placé en excellente position dès le départ en dépassant Räikkönen et Hamilton pour se placer au troisième rang derrière Vettel et Rosberg. C'était essentiel pour avoir ses chances de l'emporter avoue le pilote de Ferrari lors de la conférence de presse tenue après la course.

Alonso passe Vettel lors du premier arrêt aux puits et s'est frayé un chemin pour dépasser Rosberg. Räikkönen, de son côté, n'a pas pu faire la même chose et est resté coincé derrière un Vettel manifestement plus lent pendant quelques tours. Le Finlandais n'a jamais pensé que ces quelques tours seraient un facteur déterminant dans l'issue de la course.

Felipe Massa et sa Ferrari étaient particulièrement en forme à ce Grand Prix. Qualifié sixième, mais rétrogradé à la neuvième place pour avoir bloqué, le Brésilien s'est repris pour prendre la troisième marche du podium, son premier podium de la saison. Il a révélé que sa voiture était superbe pour ce circuit, que son équipe a fait de son mieux et qu'ils ont démontré de belles performances.

Vettel, qui avait remporté le Grand Prix du Bahreïn, ne s'est pas dit désappointé puisqu'il dit avoir connu une bonne course. Vettel a toutefois laissé entendre qu'Infiniti Red Bull n'était pas satisfait du comportement des pneus.

Avec cette victoire, Fernando Alonso grimpe au troisième rang du Classement des conducteurs.

Rendez-vous à Monaco le 26 mai!

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :