Le MTQ et les signaux Bluetooth

Pour partager :

Circulation Automobile au Québec - MTQ

Il y a quelques semaines, le Ministère des Transports du Québec (MTQ) a annoncé vouloir mettre à profit la technologie Bluetooth afin de pouvoir connaitre l'état de la circulation en temps réel. Ça semble être une bonne idée de prime abord, mais je ne suis pas sûr de l'efficacité de la chose. De plus, je crois qu'il y a d'autres méthodes déjà en place pour obtenir les mêmes résultats.

Un projet-pilote a déjà été mis en place dans la région de Québec. Différentes technologies ont été installées le long des autoroutes de la région afin de capter les signaux Bluetooth. Le principe est simple: on capte un signal à un point précis et on capte à nouveau le même signal trois kilomètres plus loin. Disons que ce signal a mis 20 minutes à parcourir la distance. Le MTQ saurait ainsi qu'il y a un ralentissement notable de la circulation et pourrait l'afficher sur ses panneaux lumineux.

Ça, c'est ce que le MTQ voudrait implanter! Toutefois, même si cette technologie est plutôt simple, vous connaissez bien la gestion des projets au MTQ: ça risque de ne profiter qu'à certaines personnes et nous coûter un bras et une jambe... sans lesquels nous ne pourrons plus conduire!

De plus, certaines personnes ont peur pour la protection de leurs renseignements personnels. Je vous souligne que les signaux Bluetooth sont cryptés et que le MTQ ne capterait que les signaux inutilisés. Si votre cellulaire est déjà relié à votre système Bluetooth dans votre automobile, le MTQ n'y a pas accès puisque votre connexion est sécurisée.

Maintenant, les autres solutions qui s'offrent au MTQ. Le classique, c'est les caméras. Elles sont déjà en place et ça ne prend que des personnes pour les regarder et s'apercevoir qu'il y a un ralentissement. Mais j'en conviens, c'est difficile d'avoir des caméras partout.

L'autre solution est de mettre les téléphones intelligents à profit. Google Maps le fait déjà. Si vous parcourez les cartes satellites de la région de Montréal, vous verrez des lignes vertes, jaunes et rouges. Depuis 2011, tous les cellulaires sont dotés de GPS et peuvent être localisés. Google peut trianguler les appareils dont la localisation est partagée et en déduire la vitesse de déplacement. C'est aussi simple que ça! Ainsi, Google Maps peut afficher la circulation des autoroutes, en plus des principales artères urbaines. Dans ce dernier cas, c'est une amélioration par rapport aux systèmes de navigation traditionnels (mon Garmin, par exemple) qui n'offrent que la circulation des autoroutes. Lors d'un «recalcul» du trajet à cause d'un problème de circulation, il envoie souvent son propriétaire sur une artère secondaire qui est, elle aussi, congestionnée.

Et si vous avez peur pour vos données personnelles, vous n'avez qu'à bloquer les données de localisation dans vos paramètres. Toutefois, vous ne pourrez plus visualiser la circulation sur Google Maps. Comme on dit, "c'est donnant-donnant"!

Donc, si le MTQ veut savoir quoi écrire sur ses panneaux lumineux, il devrait visiter Google Maps!

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :