Les brigadiers scolaires protègent nos enfants

Pour partager :

Rentrée scolaire Quebec 2013
Vendredi dernier, CAA-Québec rencontrait les médias pour rendre compte de ses observations aux abords des établissements scolaires. C'est la cinquième année que CAA-Québec fait ces constats et cette année, six établissements desservis par des brigadiers scolaires ont été ciblés.

Malheureusement, on s'en doute, il y a encore beaucoup trop d'infractions et de comportements à risques observés autour des écoles. On peut souligner le non-respect des feux clignotants d'un autobus scolaire, pourtant passible de l'inscription de neuf points d'inaptitude au dossier du conducteur en plus d'une amende d'au moins 200 dollars. La vitesse détectée aux abords des écoles est souvent de plus de 50 km/h dans ces zones très à risque où la limite est pourtant de 30 km/h. Finalement, plusieurs conducteurs ne respectent pas les feux de signalisation rouges.

Pour contrebalancer ces comportements délinquants et protéger nos enfants, il y a, à certains endroits, des brigadiers attitrés à la sécurité de certaines intersections. Le problème, c'est qu'eux même sont à risque puisque plusieurs automobilistes ne les respectent pas. Les brigadiers aussi ont peur pour leur sécurité et dénoncent les mêmes comportements délinquants.

Le CAA-Québec a recueilli les témoignages de certains brigadiers et les a rassemblés dans une vidéo de quelques minutes qui risque de surprendre plusieurs personnes. Cette vidéo tournée sur le Plateau Mont-Royal montre bien que nos enfants ne sont, très souvent, pas responsables des accidents qui pourraient survenir.

"Parfois, je me fais dire de manière très agressive par les automobilistes de me tasser de la voie. Ils se moquent des autres usagers et ne tiennent pas compte des feux de circulation", souligne une brigadière qui travaille sur une artère achalandée de Montréal. "Pire, certains ne se soucient pas des enfants autour d'eux. De plus, je dois composer avec la présence d'un grand nombre de cyclistes qui, eux aussi, transgressent régulièrement le Code de la sécurité routière. Je suis très inquiète pour les enfants et j'ai même peur pour moi, parfois. Il faut avoir des yeux derrière la tête."

Une étude réalisée pas le CAA-Québec en 2012 révèle que nous nous percevons toujours comme meilleur conducteur que les autres. Il faut donc essayer de se voir comme on est en réalité et on aura une chance, ainsi, de s'apercevoir qu'on est parfois délinquant, et que notre tendance à être toujours pressé risque d'avoir des conséquences fâcheuses. Et ce n'est pas qu'en auto! Les usagers du vélo ont aussi des comportements à risques. Ils se pensent souvent prioritaires alors que, face aux piétons, ils ne le sont pas. Si tout le monde faisait sa part, les enfants pourraient circuler aux abords des écoles en toute sécurité, et sans inquiéter leurs parents.

Pour ceux qui amènent leurs enfants à l'école en auto, précisons qu'il y a souvent des zones réservées à cet effet. Stationner en double ou en triple n'est pas une bonne idée, puisque ça augmente le risque d'accident.

Faites attention aux abords des zones scolaires, car les enfants, c'est notre avenir!

Lien vers la vidéo du CAA-Québec.

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :