Les distractions au volant: un problème de société

Pour partager :

CELLULAIRE-AU-VOLANT

D'abord, sachez qu'en tant que non-fumeur et utilisateur modéré de téléphone cellulaire, je vais tenter de rester poli tout au long de l'article. Je fais beaucoup de kilométrage, très souvent dans la région de Montréal. Depuis le 1er avril 2008, partout au Québec, il est interdit d'avoir un dispositif à la main qui possède des fonctions téléphoniques sous peine de 80 à 100 dollars d'amende et trois points d'inaptitude inscrits à votre dossier. Si vous avez l'esprit tordu, vous avez sûrement remarqué que la loi ne vise que les téléphones cellulaires. Vous pourriez jouer sur un iPod touch, lire le journal ou vos documents, vous maquiller, vous faire la barbe ou toute autre action… que vous auriez pu faire avant de partir de la maison!

Ce qui me frappe, c'est le manque de respect total des autres usagers de la route. Récemment, je vais faire le plein. Comme toutes les baies de service sont occupées, je me place en file derrière une voiture autour de laquelle il n'y a personne, en supposant que celle-ci est en train de payer à l'intérieur. Effectivement, quelques instants plus tard, la personne monte dans sa voiture. J'attends, j'attends… Finalement, la baie connexe se libère. Je prends la place pour m'apercevoir que la dame d'à côté lit ses courriels, ses SMS ou autres, en se foutant éperdument du fait que j'attendais pour prendre sa place. Comme le dit François Massicotte dans l'un de ses monologues sur les guichets automatiques: « Quand t'as terminé, décâl...!

Il n'est pas rare de voir des camionneurs de semi-remorque en train de texter au volant. Je m'excuse, mais vous avez dans les mains un équipement qui peut faire plusieurs morts si vous ne réagissez pas à un arrêt brusque. Tout ça pour faire un commentaire au sujet du Canadien sur Twitter? Des exemples comme celui-ci, vous en avez sûrement tous plusieurs à raconter.

Ça dépasse toutefois le simple téléphone intelligent. Mon épouse a vu un conducteur zigzaguant sur la voie publique parce qu'il textait et parlait au téléphone. Le vase a débordé lorsqu'elle a vu qu'il ouvrait son journal pour le déposer sur son volant et le lire!!!

J'ai vu plusieurs fois des conductrices se maquiller et des conducteurs se raser au volant sur l'Autoroute Métropolitaine. Pourquoi n'avez-vous pas fait ça avant de partir de la maison? Se lever cinq minutes plus tôt aurait-il été si difficile?

Au volant, profitez de la conduite exceptionnelle des voitures d'aujourd'hui. Je sais que la circulation n'est pas toujours facile, mais profitez-en pour écouter un bon CD ou les commentaires de votre animateur préféré. Profitez-en pour relaxer avant votre arrivée au travail. Même chose après le travail. Si vos proches vous aiment, ils comprendront que vous ne répondiez pas au téléphone lorsque vous conduisez.

Ma phrase préférée: " L'intelligence d'un téléphone ne dépasse jamais celle de son utilisateur! "

Nous profitons de ce billet d'humeur pour vous rappeler que la courtoisie et la sécurité sur nos routes ne dépendent que de nous, automobilistes, cyclistes, piétons, camionneurs... D'ailleurs, pour celles et ceux qui n'auraient pas encore vu le message d'information de la SAAQ concernant l'utilisation du cellulaire au volant, voici une dernière chance de prendre conscience des risques que ce type de comportement peut engendrer. Et n'oublions pas que les accidents n'arrivent pas qu'aux autres. Ne soyons ni victime ni responsable de ce type de drame...

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :