Les prises de recharge sous-utilisées: il faut bien commencer quelque part!

Circuit Electrique

Je lisais une nouvelle plus tôt cette semaine indiquant que les prises de recharge pour voitures électriques sont sous-utilisées. C’est le genre de nouvelle qui, malgré sa recherche, me fait bien rire.

Depuis quelques années, plusieurs concitoyens du Québec font des pieds et des mains pour que le gaz de schiste ne soit pas produit sur le territoire québécois à cause des dangers pour l’environnement. L’industrie semble cacher des choses et, c’est normal, les gens n’aiment pas ça.

Puis, on a assisté à une levée de boucliers contre l’exploitation du pétrole de l’île d’Anticosti et de la Gaspésie. Encore là, des tractations gouvernementales douteuses et des compagnies d’exploration pétrolières qui ne disent pas tout sèment le doute dans l’esprit des gens. De plus, la population voit bien que lorsqu’elle passe à la pompe, le prix ne baisse jamais, peu importe si elle change son style de conduite, s’il fait moins froid ou si elle limite ses déplacements. Le prix est toujours à la hausse.

De plus, côté environnemental, les gaz à effet de serre sont abondamment alimentés par les déplacements des voitures et des camions. Alors, qu’est-ce qu’on fait? On chiale? Je pense plutôt que passer à l’action est plus intéressant.

Et c’est le gouvernement qui peut passer à l’action pour nous aider, car ce n’est pas l’industrie pétrolière privée qui va le faire. C’est exactement ce que le gouvernement québécois tente de faire depuis quelques années en donnant des subventions aux acheteurs de véhicules électriques, des subventions parmi les plus généreuses au Canada, soit un maximum de 8000$ pour une voiture entièrement électrique.

C’est aussi le but du Circuit Électrique. Achèteriez-vous une voiture à essence s’il n’y avait pas de station-service pour faire le plein? Sûrement pas. C’est pourquoi, hormis les subventions pour vous faire installer une prise de recharge à la maison, le gouvernement se devait d’investir dans un réseau de recharge. Et n’oubliez pas que le 2,50$ qu’il en coûte pour une recharge nous revient. Il ne va pas dans les poches d’un quelconque milliardaire du pétrole. Cet argent reste ici au Québec.

D’un point de vue environnemental, l’électricité produite au Québec l’est presque entièrement par des énergies renouvelables propres, contrairement aux États-Unis ou à certaines régions de l’Europe qui se fient au charbon ou au nucléaire. Lorsque nous serons assez de conducteurs au volant de voitures électriques, je n’ai aucun doute que les commerces prendront le relais et voudront une prise de recharge afin d’attirer les clients. En attendant, le gouvernement n’a pas le choix de s’impliquer.

Arrêtez vos comparaisons entre une Tesla et une voiture à essence. La Tesla est hors de prix pour le Québécois moyen. Commencez par la base. Analysez vos déplacements. Serait-il possible d’aller travailler chaque jour avec une Nissan LEAF plutôt que votre vieille Nissan Altima 2003 qui pollue et qui coûte cher en réparation et en essence?

Arrêtez de vous plaindre! Un jour, vous remercierez le gouvernement d’avoir eu une vision. C’est tellement rare…

Par Christian GagnonLeBlogAuto.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>