L’Oldsmobile Toronado 1966

Pour partager :

1966-OLDSMOBILE-TORONADOL'Oldsmobile Toronado a été produite par General Motors de 1966 à 1992. C'est la première génération qui est la plus élégante et élancée. Le nom "Toronado" n'a aucune signification et il a été inventé pour un prototype Chevrolet 1963. Ce qui fait de la Toronado une voiture spéciale, c'est qu'elle est la première automobile à traction avant produite aux États-Unis depuis la disparition de la Cord en 1937. La Toronado était fabriquée à Lansing, au Michigan. Une vraie américaine!

Oldsmobile travaillait sur la traction avant depuis 1958. Au départ, la compagnie destinait cette mécanique à la plus petite F-85, mais les coûts élevés et la nature expérimentale du programme ont poussé cette technologie vers un modèle de plus grande dimension et plus cher. Oldsmobile a passé sept ans à développer la Toronado. Avant son introduction, plus d'un million et demie de milles ont été parcourus afin de tester la durabilité et la fiabilité des composantes de la traction avant. L'Oldsmobile Toronado a remporté le titre de "Voiture de l'année" du magazine Motor Trend en 1966.

Évidemment, dans les années '60, il n'était pas vraiment question de moteurs quatre-cylindres sous le capot des voitures. Malgré la traction avant, la Toronado était équipée d'un énorme moteur V8 Super Rocket de 425 pouces cubes (7,0 litres, si vous préférez) produisant 385 chevaux et 475 livres-pieds de couple. C'était 10 chevaux de plus que le 425 de la Starfire et 20 de plus que celui de la Ninety-Eight. La transmission, une Turbo-Hydramatic "heavy-duty", avait trois rapports. Aucune transmission manuelle n'avait été envisagée par les ingénieurs puisque ceux-ci considéraient la puissance adéquate pour de belles performances avec une transmission automatique. De plus, à cette époque, la majorité des voitures de luxe américaines sortaient d'usine avec une boîte automatique.

Oldsmobile a adopté la suspension avant à barres de torsion à l'avant, pour des raisons d'espace, et un essieu rigide à l'arrière avec ressorts à lames. Sa seule particularité était d'intégrer deux amortisseurs, un vertical et un horizontal, celui-ci agissant comme une barre stabilisatrice. Les freins étaient conventionnels avec leurs tambours de 11 pouces, le point faible de ces Toronado 1966. L'édition 1967 pouvait s'équiper de freins à disques en option à l'avant.

Le fait que l'Oldsmobile Toronado soit une traction avant faisait des merveilles pour l'espace intérieur, puisqu'aucun tunnel de transmission n'était nécessaire. C'était plutôt sa ligne de "fastback" qui réduisait quelque peu l'espace intérieur. Les larges portières favorisaient l'accès aux places arrière. Les poignées de portes intérieures étaient dupliquées pour que les passagers arrière puissent les atteindre sans se pencher par-dessus le dossier du siège avant. Des options qui font sourirent aujourd'hui: des appuie-tête à 52$ et une colonne de direction inclinable et télescopique!

Côté performances, pour une voiture de 5000 livres, l'accélération 0-60 mph se faisait en 7,5 secondes. Le traditionnel quart de mile était parcouru en 16,4 secondes à 93 mph et la Toronado pouvait atteindre 135 mph.

Une belle voiture américaine souvent oubliée...

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :