Louer une voiture en vacances

Pour partager :

louer-une-auto-pour-les-vacances

Le soleil est de retour et vous pensez aux vacances. Si vous partez chez nos Voisins du Sud en avion, il faudra peut-être aussi penser à louer une voiture. C'est déjà compliqué de louer une voiture lorsqu'on est près de chez soi, alors il y a quelques précautions à prendre lorsqu'on est à plusieurs milliers de kilomètres.

D'abord, vous vous en doutez bien, il y a plusieurs compagnies de location de voitures aux États-Unis. Comme ils se font beaucoup de compétition, c'est une bonne idée de comparer les prix pour rechercher la meilleure aubaine. La visite de leurs sites internet vous fera sauver beaucoup de temps et d'argent. Ne comparez pas seulement les prix, mais comparez également ce qui est inclus. Certaines compagnies pourraient inclure un plein d'essence ou d'autres avantages ou assurances. C'est donc indispensable de lire tout, même les petits caractères.

Aux États-Unis, il y a beaucoup d'autoroutes payantes. Il y a plusieurs types d'autoroutes. D'abord, le type bien connu des conducteurs québécois est celui avec guérite où on arrête et on paie le commis. Il y a aussi certaines autoroutes où il faut un transpondeur, à la manière du pont de l'autoroute 25, à Montréal. Ces systèmes s'appellent SunPass, EPass, PlatePass ou E-ZPass et il faut les acheter à l'avance. Vous chargez votre compte avec le montant que vous voulez et, lorsque vous passez à un péage, le système détecte votre transpondeur et débite votre compte du coût du passage. Pour certaines autoroutes, seul le transpondeur est accepté et il n'y a aucun commis pour payer en argent. Il y a des compagnies de locations d'autos qui vous offriront de prendre en charge ces frais de péages, mais méfiez-vous car il peut y avoir des frais d'administration. D'un locateur à l'autre, ces frais peuvent varier, donc informez-vous. Le moyen le plus simple est encore d'éviter ces autoroutes. Il y en a souvent une autre tout près qui, elle, est gratuite.

L'autre chose à surveiller est l'assurance. Votre compagnie d'assurance auto vous assure probablement déjà pour la location d'une voiture au Canada. Il faudra donc leur téléphoner pour vous assurer que cette protection couvre aussi les voitures louées aux États-Unis. Assurez-vous également, par la même occasion, que votre assurance responsabilité est, au minimum, de 2 000 000$. Au Québec, les conducteurs sont protégés contre les poursuites judiciaires par la loi du «no fault». Cette loi n'existe pas aux États-Unis. Il est à peu près certain que, si vous avez un accident, vous serez poursuivi par le propriétaire de l'autre véhicule d'où l'intérêt de bien vérifier cette protection.

Finalement, lorsque vous planifiez votre périple avec votre agent de voyage, il peut vous informer sur les meilleures pratiques pour ne pas se faire flouer lorsque vous louez un véhicule. N'hésitez pas à poser des questions!

Par Christian Gagnon - LeBlogAuto.ca

Pour partager :