Mazda reporte la sortie officielle de son moteur SKYACTIV-D

Mazda 6 SKYACTIV-D 2,2 litres 2014

La grande majorité des constructeurs automobiles de par le monde dispose aujourd’hui d’au moins une motorisation fonctionnant au diesel, et certains en on d’ailleurs fait leur principale force. On pourra nommer à titre d’exemple Volkswagen, avec son moteur TDI, ou bien encore BMW et Mercedes-Benz, et de façon générale, la quasi-totalité des constructeurs européens. Toutefois, un des seuls pour qui cette technologie n’est encore qu’un simple projet est le constructeur japonais Mazda. Même en Europe où ce type de motorisation représente un peu plus de 65% des ventes, principalement à cause du prix de l’essence, Mazda n’est pas encore totalement en mesure de répondre aux besoins de sa clientèle. Cela ne l’empêche toutefois pas d’avoir trouvé sa place parmi une concurrence de plus en plus forte sur un marché largement saturé par une offre de modèles et version toujours grandissante.

On sait toutefois que Mazda travaille depuis quelque temps déjà à la conception et au développement d’une version diesel de son moteur SKYACTIV, nommé pour l’occasion SKYACTIV-D. Son objectif est aujourd’hui de proposer à son tour un moteur à haute performance fonctionnant au diesel, offrant une économie de carburant plus intéressante qu’avec le traditionnel moteur SKYACTIV, et qui respecterait, voire même dépasserait, les normes environnementales en matière de pollution et de rejet de CO2. Le seul aujourd’hui à pouvoir relever le défi est principalement Volkswagen, qui a développé durant les 30 dernières années une gamme de moteurs diesel et turbo-diesel toujours plus propres et toujours plus performants.

Concernant Mazda, le constructeur japonais avait annoncé une sortie officielle de son moteur SKYACTIV-D au printemps 2014 en Amérique du Nord, mais celui-ci a annoncé récemment que la sortie du SKYACTIV-D sera retardée, sans réelle justification.

Bien que la version actuelle du moteur SKYACTIV-D soit parfaitement conforme aux normes antipollution en vigueur en Amérique du Nord, et ce sans avoir forcément recours à un système de post-traitement des gaz d’échappement et des NOx, Mazda semble vouloir prendre un peu plus de temps pour finaliser complètement le développement de son moteur, ainsi pouvoir garantir un parfait équilibre entre consommation de carburant et performance de conduite. Le défi est de taille puisque contrairement à un moteur à essence classique, les motorisations diesel sont plus délicates et plus complexes à développer. Mais si les ingénieurs font bien leur travail, le résultat peut être spectaculaire, comme le montrent déjà les constructeurs allemands et français.

Il va donc falloir attendre encore un peu avant d’avoir de nouvelles informations sur le SKYACTIV-D. Mazda a promis de communiquer de nouvelles informations d’ici quelque temps, incluant une fiche technique complète et une fiche de consommation de carburant que les journalistes attendent avec impatience. À défaut de faire mieux que ces concurrents, il devra au moins en faire autant.

Par Christophe HumbertLeBlogAuto.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>