Mazda RX-3 1971-1978

Pour partager :

La voiture mystère de la dernière édition était une Mazda RX-3 de 1971, une voiture à moteur rotatif. La photo montre une version japonaise, facilement reconnaissable aux rétroviseurs sur les ailes avant et la plaque d’immatriculation dont le format est légèrement différent des nôtres. Le logo au centre de la calandre représente d’ailleurs la forme caractéristique du rotor du moteur rotatif.

Pour la petite histoire, la RX-3, et sa sœur à moteur à pistons alternatifs nommée 808, sont des petites voitures tout ce qu’il y a de classique, avec une carrosserie monocoque, un rouage moteur à propulsion arrière, ainsi que des suspensions à lames à l’arrière et des jambes de force McPherson à l’avant. La production japonaise de l’époque était très standardisée et les quatre principaux constructeurs offraient tous des voitures similaires, Toyota Celica, Datsun 610 ou Mitsubishi Lancer (mieux connue sous son nom de scène, Dodge Colt). Mazda, pour sa part, a tenté le pari du rotatif pour se démarquer techniquement des autres. Sur le plan du style, par contre, il est difficile de les différencier tant elles ont des cotes similaires et des allures conventionnelles, pour l’époque bien sûr. Le style de ces petites voitures était souvent inspiré des Camaro, Mustang et autre Challenger, très populaire auprès des sportifs. La gamme RX-3 comprenait aussi des versions berlines et breaks.

La RX-3 offrait de bonnes performances grâce à sa masse de seulement 875 kg et des moteurs offrant de 90 à de 120 cv selon les années. Par contre, la fiabilité incertaine, le niveau sonore important et la consommation d’essence élevée ont tôt fait de reléguer la RX-3, et ses nombreuses sœurs, au rang de curiosité pour amateur de mécaniques sophistiquées. Aujourd’hui, trouver une belle RX-3 demande beaucoup de patience, la rouille et les années ayant fait leur œuvre, mais les prix sont encore raisonnables. 

Le Blog Auto



Pour partager :