Mazda3 2010

La populaire compacte de Mazda subit une refonte majeure pour 2010.

En 2003, la Mazda3 de première génération est née d’un concept qui visait la fabrication d’une voiture compacte dynamique. Son lancement a eu pour effet d’introduire dans cette catégorie un plaisir de conduire et une sensation de qualité jamais vus, ce qui a ébranlé les idées préconçues selon lesquelles les voitures compactes sont vendues à un prix qui ne permet de combler que les besoins de base. Depuis son lancement il y a cinq ans, les ventes globales ont augmenté chaque année, pour un total d’unités vendues dépassant maintenant 1,8 million. La Mazda3 jouit d’une impressionnante popularité auprès des experts automobile et des journalistes, tel que démontré par le fait qu’elle s’est mérité plus de 90 prix automobiles sur la scène internationale, y compris le prix de la Voiture canadienne de l’année en 2004.

Toutefois, l’environnement physique dans lequel évolue l’industrie automobile subit des changements importants. Chaque année, les inquiétudes se multiplient en ce qui a trait au réchauffement planétaire et autres problèmes environnementaux. En conséquence, on a demandé aux fabricants automobiles de redoubler leurs efforts pour assainir les gaz émis par les véhicules, réduire les émissions de CO2, améliorer la consommation de carburant et développer de nouvelles sources d’énergie. Les critères selon lesquels les gens évaluent les voitures se diversifient considérablement. Et l’intérêt envers les nouvelles technologies de sécurité plus évoluées ne cesse de grandir. La nouvelle Mazda3 a été développée avec ces buts en tête.

Design extérieur

Le thème de design, qui est axé sur l’identité héritée de la Mazda3 dégageant plus d’expressivité, est bien incarné par la riche expression et le style émotionnel de la toute nouvelle Mazda3 2010. La calandre pentagonale et les entrées d’air aux coins avant, de pair avec les formes sculptées du capot et les lignes expressives et audacieuses qui joignent le capot aux montants avant, ajoutent une expression unique et dynamique au design extérieur. Toutes les lignes du bouclier avant semblent confluer vers un point commun, soit la pointe inférieure située sous la calandre pentagonale, et sont contrôlées de manière à créer une image élégante. Pour la berline 4 portes, les concepteurs ont tenté de recréer les lignes coulantes et raffinées de la silhouette du coupé. L’allure forte et dynamique a été rehaussée grâce à la carrosserie courte et au couvercle de coffre surélevé, à l’habitacle compact, à la forme des montants C qui joignent l’habitacle au couvercle du coffre et au motif mettant l’accent sur le centre du couvercle du coffre.

Design intérieur

À l’intérieur de la nouvelle Mazda3 2010, on retrouve un habitacle d’allure sportive quoique très raffiné qui demeure fidèle à l’identité dont il a hérité, mais dont le design a évolué pour faire place à plus d’expressivité.Le tableau de bord s’élance du centre vers les côtés avec une attitude dynamique, tel un puissant muscle que l’on fléchit vers l’extérieur. En étirant l’effet visuel des deux côtés, on donne à l’intérieur un aspect plus spacieux. Le large bloc d’affichage central et les commandes audio sont situés autour du conducteur pour inspirer un parfait sentiment de confort. L’habitacle arrive à établir un équilibre idéal entre l’espace et le confort douillet, ce qui produit un unique sentiment d’unisson entre la voiture et le conducteur.

Une attention particulière a été consacrée à la recherche de la bonne forme pour l’inclinaison du panneau central dans le but d’atteindre un équilibre optimal entre l’attrait du design et l’efficacité du fonctionnement. Pour les changements de rapports de vitesse, l’idée la plus répandue est de déplacer le panneau central assez loin du conducteur. En échange, on place idéalement les commandes audio et de climatisation le plus près possible du conducteur. Dans le cas de la nouvelle Mazda3 2010, des calculs précis ont été effectués pour établir une forme de panneau central qui accommoderait bien le mouvement des mains, l’utilisation des interrupteurs et le raffinement du style, ce qui a résulté en un design plus stylisé et dynamique.

Dynamique de conduite

Au tout début du processus, l’équipe de développement a défini clairement et de façon précise ce qu’il était possible de faire afin d’offrir une expérience de conduite exaltante. L’équipe décrit cette expérience ainsi : « Un sentiment rafraîchissant et complètement limpide qui soulève et exalte le conducteur à un tel point qu’il ne peut s’empêcher de sourire ». Il peut s’agir également du sentiment de réalisation qui prend forme lorsque le conducteur arrive à manier le véhicule sans aucune difficulté et qu’il sent le véhicule réagir exactement selon ses désirs. Le sentiment d’harmonie complète entre la voiture et le conducteur se définit également par une expérience de conduite agréable, dénuée de toute angoisse ou inquiétude, peu importe le rapport de vitesse utilisé ou les conditions de la route.

Pour atteindre ses objectifs, l’équipe n’a pas que simplement amélioré les niveaux déjà élevés de rigidité de carrosserie et de  performance de conduite. Elle a de surcroît travaillé au perfectionnement de chaque aspect de l’expérience de conduite. Il a été question d’éliminer tous les facteurs négatifs qui causent de l’anxiété et de l‘inquiétude au conducteur, de la tonalité du moteur et des vibrations de la carrosserie et du châssis, jusqu’au glissement des pneus arrière lors des virages et au bruit de roulement des pneus sur la chaussée. Il a également fallu s’assurer de conserver les facteurs positifs tels que la sonorité du moteur, le sentiment d’accélération, la qualité de la réaction et du contrôle des freins, ainsi que la sensation d’adhésion des pneus à la chaussée.

Mécanique

La gamme de moteurs à essence comprend le MZR de 2,0 litres actuel et le MZR de 2,5 litres utilisé sur la Mazda6, en guise de remplacement pour le MZR de 2,3 litres, ce qui permet d’offrir un choix pour une performance plus sportive. Le MZR de 2,5 litres est un moteur compact dont les dimensions extérieures sont les mêmes que le MZR de 2,3 litres actuel. Son couple maximal atteint 168 livres-pied à 4000 tours/minute et sa puissance maximale est de 167 chevaux à 6000 tours/minute. Ce moteur est équipé du correcteur de couple utilisé dans le système de contrôle de la Mazda6 nord-américaine, ce qui donne une qualité plus linéaire à sa performance.

Le MZR de 2,0 litres est équipé d’un système d’admission d’air avant qui fait pénétrer l’air frais à l’avant pour éviter les baisses de performance lors du fonctionnement à haute température. Ceci permet d’assurer une réaction fidèle aux intentions du conducteur et une sensation satisfaisante à l’accélération. La grille des changements de vitesses de la boîte automatique, l’ouverture de l’accélérateur et l’ouverture du boîtier de papillon ont également été retravaillés pour rehausser cet effet. La puissance maximale est évaluée à 148 chevaux à 6500 tours/minute alors que le couple est de 135 livres-pied à 4500 tours/minute. La gamme de boîtes de vitesses offertes inclut une boîte automatique 5 vitesses, une boîte manuelle 5 vitesses et une boîte manuelle 6 vitesses. Le moteur de 2,0 litres est désormais combiné à la boîte automatique 5 vitesses, dont le réglage a été optimisé pour améliorer la consommation de carburant d’environ 11 % (mode autoroute). La direction à assistance électrohydraulique offre une sensation de légèreté et de stabilité, en plus d’une performance environnementale améliorée.

En se basant sur le système de suspension de la Mazda3 actuelle, les ingénieurs se sont fixés l’objectif d’assurer une réaction plus vive au commandes du volant, d’améliorer le contrôle du roulis et de procurer un roulement plus uniforme en renforçant l’amortissement de la suspension lors du développement de la nouvelle Mazda3. Dans la suspension avant à jambes de force Macpherson, la distance entre les brides de la barre stabilisatrice a été augmenté de 20 millimètres pour améliorer le contrôle du roulis. De plus, la traverse entre les tourelles est désormais faite de métal embouti plutôt que de tubes. La structure a été modifiée pour permettre un bras transversal plus épais, et les coussinets de la traverse ont été optimisés pour améliorer la rigidité latérale.

Dans la suspension multibras à l’arrière, la forme de la traverse a été optimisée pour assurer une bonne rigidité latérale. Ceci a permis d’éliminer l’entretoise de maintien, et de réduire ainsi le poids de la suspension arrière. Comme pour la suspension avant, la distance de montage de la barre stabilisatrice a été augmentée de plus de 15 millimètres pour améliorer le contrôle du roulis. Les amortisseurs monotubes de la Mazda3 de première génération sont également présents sur le nouveau modèle en raison de leur excellente performance d’amortissement, ce qui assure une bonne tenue de route.

Le système de freinage de la nouvelle Mazda3 conserve les étriers, plaquettes et autres composants qui se sont mérités des éloges sur la Mazda3 de première génération. Ceci dit, le servofrein à dépression a été réglé et la sensation perçue lors de l’application initiale des freins a été optimisée de manière à offrir aux conducteurs une « performance de freinage rassurante, peu importe les circonstances et qui assure une excellente maîtrise du véhicule ». Une modification supplémentaire a été effectuée pour rehausser la sensation de rigidité du système lors de freinages appuyés et pour améliorer la stabilité lors de l’utilisation des freins. Dans l’ensemble, il en résulte une réaction de freinage sans pareil et une linéarité rassurante dans toutes les conditions.

Au niveau du contrôle des bruits, vibrations et secousses, des améliorations ont été apportées à la rigidité structurelle et au groupe motopropulseur, de manière à offrir un roulement plus silencieux et une conduite plus agréable et, en parallèle, à rehausser encore davantage la sonorité de moteur pour laquelle la Mazda3 de première génération est reconnue. Du côté du groupe motopropulseur, un nouvel alternateur plus silencieux réduit les bruits de haute-fréquence, le design d’ensemble du système d’admission d’air a été optimisé et le silencieux à résonance a été calibré. Ceci a permis d’établir un équilibre entre la résistance de l’air provenant de la ventilation et la régulation des bruits extérieurs. De plus, pour le moteur MZR de 2,5 litres, le système d’échappement à silencieux vertical et à tuyau d’échappement simple a été remplacé par un design incluant un silencieux horizontal et un tuyau double qui réduit considérablement la quantité de bruits de haute-fréquence (bruits du débit d’échappement) à l’accélération, ainsi que les grondements lors de la décélération.

Vidéo Mazda3 2010

Trouver une Mazda 3 à vendre sur autoExpert.ca

Mazda

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>