Mes dix voitures les plus laides

2002 PONTIAC AZTEK

L’industrie automobile est capable du meilleur comme du pire. Je vous propose aujourd’hui mes dix voitures les plus laides.

D’abord, une icône de l’industrie, la Citroën 2CV. Bien qu’elle soit apparue dans de nombreux films, j’ai toujours détesté cette voiture qui me semble être le summum de la voiture de base. En fait, de nombreuses formes arrondies jumelées à des flancs très plats font de cette silhouette une horreur.

CITROEN 2CV

L’AMC Gremlin fut la première vraie petite voiture américaine. Malheureusement, le seul moyen trouvé par AMC pour rapetisser ses voitures était de leur trancher le coffre à la hache. La silhouette était particulièrement bizarre et, malgré quelques retouches au fil des ans, elle est toujours demeurée laide.

1977 AMC GREMLIN X

En 1974, Ford redessine la Mustang. Malheureusement, crise du pétrole oblige, la Mustang II ressemble plus à une Pinto qu’au muscle car qu’elle a été jadis. Trop petite et sous-motorisée, elle est la plus grosse erreur que Ford ait conçue dans la lignée des Mustang.

1974 FORD MUSTANG II

En 1975, AMC lance la Pacer. La surface vitrée de cette voiture est tellement importante qu’elle se mérite les surnoms « aquarium » et « serre » assez rapidement. La version familiale ressemblait tellement à la version coupé que plusieurs personnes les confondaient.

1975 AMC PACER

L’arrivée de la Subaru BRAT en 1981 a été suivie de quelques concurrentes de même configuration: la Volkswagen Pickup et plus tard, la Dodge Rampage. Ces petits camions compacts visant à faire revivre l’époque des El Camino n’ont pas vraiment connu beaucoup de succès.

1981 SUBARU BRAT

La Lada Samara était destinée à relancer la marque Lada en Amérique après la déconfiture de la Signet. Même si la ligne était plus moderne, elle ne pouvait rivaliser avec les autres marques. Sa calandre particulièrement laide semblait incomplète. Lada l’avait justifiée en disant que c’était pour y installer des essuie-glaces de phares!

1984 LADA SAMARA

En 1992, Buick n’avait pas le coup de crayon heureux comme aujourd’hui. La Skylark en est l’exemple parfait. Son parechoc avant en pointe, des phares disproportionnés et une ligne de toit arrière bizarre, en plus d’une ligne de caisse trop imposante, n’avait rien de bien joli. La refonte de la partie avant, quelques années plus tard, a à peine amélioré les choses.

1992 BUICK SKYLARK

Voulant peut-être lancer une nouvelle mode, Suzuki a dessiné le X90 en 1996. Genre de Vitara à deux places, le X90 n’était pas agréable à conduire en plus d’être beaucoup moins polyvalent que son frère plus normal. Sa ligne très haute et son empattement court mènent à la disproportion des lignes. Sa vie sur le marché fut très courte.

1996 SUZUKI X90

Comment un chef styliste a-t-il pu laisser produire le Pontiac Aztek? C’est pourtant ce qui est arrivé en 2001. Ce multisegment laid sous tous ses angles pouvait même être commandé avec une tente en option. Heureusement, Buick a aidé à rentabiliser cette erreur de GM avec son Rendezvous.

2002 PONTIAC AZTEK

Finalement, le plus récent flop stylistique, le Nissan JUKE. Lancé en 2011, le petit VUS de Nissan exhibe une calandre pour le moins spéciale. La partie arrière avec ses airs de Murano n’aide pas sa cause.

2011 NISSAN JUKE

Et vous, quel est le véhicule que vous trouvez le plus laid?

Par Christian GagnonLeBlogAuto.ca

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>