Monteverdi Safari 1976-81

Pour partager :

Le curieux 4x4 de la dernière photo-mystère était un Monteverdi Safari, un 4x4 d’origine suisse produit en très petite série de 1976 à 1981. Monteverdi était une marque de voiture de luxe créée en 1967 par Peter Monteverdi (1934-1998) et basée à Binningen, en Suisse.

Pour la petite histoire, Peter Monteverdi était le fiston d’un garagiste automobile qui s’amusait, durant les années 50 et 60, à concevoir, vendre et faire courir des voitures de compétition monoplaces de sa fabrication. En même temps, il prospérait en transformant la petite entreprise familiale en un concessionnaire qui vendait plusieurs marques de prestige :Ferrari,BMW et Lancia. Jamais content, il décida en 1967 de produire une voiture de grand tourisme à deux places sous son nom, la Monteverdi High Speed 375S. Dessinée par le carrossier Frua et construite sur un châssis en acier assez rudimentaire, elle était motorisée par un V8 Chrysler de 440 po.cu et ne s’écoula qu’à une dizaine d’exemplaires avant qu’une dispute ne vienne assombrir l’entente entre les deux hommes. Par la suite, une deuxième voiture élaborée avec le carrossier Fissore apparût en 1971 avec des lignes plus modernes, tout comme différentes variantes (2+2, décapotable, et même une berline). La production de toutes ces voitures demeura tout de même très modeste. 

Après la crise du pétrole, Monteverdi du repenser sa gamme de véhicules, car les gros coupés à moteur V8 n’avaient absolument plus la cote. Il se tourna donc vers la nouvelle coqueluche des gens riches : le 4x4 de luxe. Jeep avait son Wagoneer depuis les années 60, Land Rover offrait le Range Rover depuis 1970 (en deux portes, toutefois) alors que les Toyota Land Cruiser et autres Scout ou Blazer n’avaient pas le niveau de raffinement pour jouer dans cette catégorie. Il y avait donc de la place pour un nouveau joueur. Monteverdi lança donc la production de deux 4x4 de luxe élaborés sur le châssis de l’International Scout. Le premier, le Sahara, n’était justement qu’un Scout avec une calandre retouchée et un intérieur plus cossu. L’autre 4x4, le Safari de cette rubrique, partageait toujours le châssis mais sa carrosserie était 100% originale (elle n’offrait que deux portières, tout comme le Range Rover) et un intérieur totalement refait dans un esprit de grand luxe, allant des sièges au tableau de bord. Le Safari connut pas mal de succès en Europe et dans les pays exportateurs de pétrole, grands amateurs de voitures particulières, avec son allure typiquement italienne et ses tarifs élitistes. 

La mécanique était pourtant bien utilitaire, celle de l’International Scout : moteur V8 de 345 po.cu., boite automatique à trois rapports, boitier de transfert traditionnel (2H/N/4H/4L), essieux rigides suspendus par des ressorts à lames, tandem disques-tambours pour le freinage. Des V8 Chrysler de 318, 360 ou 440 po. cu. étaient optionnels selon les années. Avec le petit V8 de 165 cv du Scout, les performances étaient modestes (0-100 km/h en 13 secondes), tout comme la vitesse de pointe (165 km/h), mais pas la consommation : 25 l/100km en moyenne selon un magazine qui a testé le Safari à l’époque. Les années 1970 étaient terribles sur le plan des performances et de la consommation, toutes marques confondues. Le Safari se vendait légèrement plus cher qu’un Range Rover et sa production totale a toujours été confidentielle.

Le Blog Auto

Pour partager :

One thought on “Monteverdi Safari 1976-81

  • 30 juin 2010 à 10 h 38 min
    Permalink

    Vous croyez connaître l’Auto Mystère? Répondez dans la section commentaire

Les commentaires sont fermés.